20.9 C
Paris
mardi, juillet 5, 2022

Est-ce que je suis obligé de prendre la mutuelle entreprise ?

Must read

Avant de répondre à la question “Est-ce que je suis obligé de prendre la mutuelle entreprise ?”, il est important de d’abord comprendre l’obligation de l’employeur vis-à-vis de ses salariés. En effet, depuis le passage de la loi sur la sécurisation des salariés en 2016, chaque entreprise appartenant au domaine privé doit obligatoirement proposer une souscription à une complémentaire santé pour chaque salarié. En principe, dès l’embauche, le salarié doit obligatoirement y adhérer. Néanmoins, la loi a mis en place des dispenses pour offrir aux salariés le droit de refuser l’adhésion à un contrat de mutuelle santé proposé par son entreprise. Découvrez, dans cet article, si vous êtes obligé de prendre la mutuelle entreprise.

Les dispenses de droit prévu par la loi pour l’adhésion à la mutuelle santé entreprise

Les dispenses de droit sont des cas de figure qui permettent au salarié de ne plus être obligé de prendre la mutuelle entreprise. Grâce à cela, l’employeur sera enjoint d’accepter votre demande de dispense à la mutuelle entreprise. Néanmoins, il faut savoir que le salarié a le droit de revenir sur sa décision à tout moment. Et demander à son employeur l’adhésion à sa complémentaire santé. 

La loi a prévu trois cas de figure pour qu’un salarié puisse refuser l’obligation de la couverture mise en place par l’entreprise. 

Le régime a été mis en place par décision unilatérale

Lorsque le salarié est présent dans l’entreprise quand son employeur a pris la décision unilatérale de mettre en place le contrat d’assurance maladie complémentaire dont la prévoyance incite les salariés à participer au financement du régime. En effet, dans ce cas, les salariés ne sont pas contraints de prendre la mutuelle entreprise.

Cependant, si l’entreprise est financée uniquement par le régime patronal, l’employé est obligé de prendre la mutuelle entreprise. Sauf si l’employeur met en place une clause de prévoyance

Le salarié a adhéré à un dispositif d’aide ou à un contrat complémentaire santé

Les salariés ayant accès aux mutuelles CSS ne sont pas contraints de prendre la mutuelle entreprise durant la durée de validité de ce contrat.

En outre, pour bénéficier d’une dispense à durée limitée, l’employé doit avoir des garanties de sécurité mises en place par une assurance individuelle, au moment de l’embauche. Cependant, pour qu’il puisse en bénéficier, il doit non seulement rédiger une lettre. Mais également fournir des justificatifs annuels

Le salarié adhérant à un contrat complémentaire santé n'est pas obligé de souscrire à la mutuelle entreprise

La précarité de la situation de l’employé

Dans le cas où le salarié bénéficie seulement d’un contrat CDD de 90 jours ou moins, il peut évoquer la dispense d’adhésion. Toutefois, il faudra que ce dernier ait souscrit à une complémentaire santé. Ajoutez à cela, que le salarié embauché pour un contrat à temps partiel ou de mission n’est également pas obligé de prendre la mutuelle entreprise santé. 

Par contre, si la convention collective de l’entreprise propose un contrat mutuel de prévoyance de 4 mois pour un salarié dont le CDD se termine en moins de 90 jours, ce dernier est obligé de prendre la mutuelle entreprise. Et ce même s’il procède à la résiliation de son contrat de travail. 

La souscription au contrat mutuelle entreprise est facultative lorsque l'employé à un contrat CDD de 90 jours

Les dispenses facultatives à présenter pour éviter de prendre la mutuelle entreprise

Lorsque les entreprises mettent en place un régime frais de santé, les employeurs peuvent inclure des dispenses facultatives dans les contrats. Cela permet aux salariés de demander une dispense. 

Tout d’abord, on cite le cas des apprentis et des salariés saisonniers, ayant un contrat CDD supérieur à une année, peuvent demander une dispense. Cependant, ils doivent fournir des justificatifs attestant de leur souscription à une mutuelle individuelle

La seconde dispense facultative concerne les employés à temps partiel dont la cotisation est équivalente à 10 % de leur salaire brut

More articles

Latest article