10 C
Paris
jeudi, septembre 29, 2022

Quelle est la différence entre portage salarial et intérim ?

Must read

Le professionnel indépendant jouit de diverses configurations d’emplois et de statuts juridiques. En effet, il a la possibilité de recourir aux services d’une agence d’intérim ou d’une société de portage. Cependant, bon nombre de professionnels confondent ces deux formes d’emplois. Cela est principalement dû au mode de relation tripartite du portage salarial.

Le portage salarial et l’intérim sont des dispositifs qui diffèrent tant sur le plan structurel de l’embauche, tant pour les travailleurs cibles. Afin de faire la distinction entre ces dispositifs, ce guide vous propose de découvrir la définition de chacun et les divers points de différences. 

Qu’est-ce que l’intérim ?

C’est une forme d’emploi qui concerne une nécessité ponctuelle. Par exemple, lorsqu’une entreprise doit développer son activité provisoirement, elle réalise un remplacement en ayant recours aux services d’un professionnel. Ce dernier est un travailleur qui est en contrat avec une agence d’intérim. De ce fait, il est généralement sollicité comme remplaçant ou soutien. Ainsi, il devra réaliser des missions, selon son domaine d’expertise. Elles peuvent être techniques ou manuels. 

Ce professionnel a un statut d’intérimaire. De ce fait, sa rémunération se fait selon une grille mise en place par son agence. 

Le statut d’intérimaire

Qu’est-ce que le portage salarial ?

C’est un dispositif législatif qui a été créé très récemment. Il vise principalement les professionnels indépendants qui ont :

  • une autonomie dans la pratique de leur secteur d’activité ;
  • une classe spécifique de qualification ;
  • un niveau de rémunération adapté.

Ainsi, dans le portage salarial, le professionnel à l’avantage d’avoir un contrat à durée indéterminée, lorsqu’il est embauché par une entreprise de portage salarial. Après cela, il jouit du statut de salarié porté

Il faut savoir que le recours aux services d’une société de portage évite au professionnel indépendant la réalisation des démarches administratives fastidieuses. De plus, les interactions avec les clients seront prises en charge par l’entreprise de portage. 

Le statut de salarié porté

Pour ce qui est de la rémunération, le salaire du porté est établi en fonction du chiffre d’affaires qu’il a engendrées, hors taxe. Cependant, il faut savoir que des frais de gestion y sont retenus par l’entreprise de portage.

Pour conclure, la réglementation par le code du travail est fournie pour l’intérim et le portage salarial. Néanmoins, le niveau de réglementation diffère. 

Les points de discorde entre le portage salarial et l’intérim

À première vue, ce sont deux dispositifs qui sont assez similaires. Cependant, en y regardant de plus près, vous remarquerez que le portage salarial et l’intérim montrent plusieurs différences. 

Les acteurs de ces formes d’emplois

Les intervenants sont la différence majeure relevée entre le portage salarial et l’intérim. Il est vrai qu’ils fonctionnent tous deux avec une relation tripartite. Cependant, le rôle de chaque intervenant est distinct. Pour le portage salarial, les intervenants sont :

  1. l’entreprise de portage salarial ;
  2. le consultant salarié (ou salarié porté) ;
  3. la société cliente.

Tandis que dans le cas de l’intérim, on retrouve :

  1. l’agence d’intérim ;
  2. l’intérimaire (le professionnel indépendant) ;
  3. l’entreprise cliente.

Les trois intervenants

Les contrats établis

Une distinction formelle s’opère entre l’intérim et le portage salarial. En effet, la société de portage peut offrir un contrat CDD ou un contrat CDI à un salarié porté, lorsqu’il est engagé. Ainsi, la nature de ce dernier aura une influence directe sur le type de contrat qui joint l’entreprise cliente avec la société de portage. Ces derniers sont appelés contrats de prestations de services.

Tandis que pour l’intérim, un contrat de mission lie l’agence d’intérim avec l’intérimaire. Ainsi, les professionnels engagés doivent obligatoirement travailler, de manière temporaire, pour la société cliente. Ainsi, lorsqu’un client fait appel à une société d’intérim, le contrat établi est celui de mise à disposition de travailleurs.

La différence de contrat entre le portage salarial et l'intérim

Le niveau d’autonomie

Dans le cadre du salarié porté, le code du travail a spécifié dans sa définition que ce dispositif est régi par :

  • l’expertise ;
  • l’autonomie ;
  • les compétences du salarié porté.

Ainsi, l’un des meilleurs avantages des salariés portés, c’est qu’ils jouissent d’une entière liberté. Que ce soit pour approcher des clients, déterminer les modes d’exécution de leurs prestations et fixer leur tarif

Le salarié porté joui d'une grande autonomie

Par contre, dans le cadre de l’intérimaire, une relation de subordination légale le lie avec les entreprises clientes auprès de qui il réalise ses missions. Par conséquent, l’ensemble des instructions qui lui sont communiquées doivent être suivies.

La protection sociale et la disponibilité de l’emploi

Une relation de dépendance lie l’intérimaire à sa société d’intérim. Par conséquent, il ne peut chercher lui-même ses missions. De ce fait, si son agence d’intérim ne lui suggère pas de mission, il reste inactif

La realtion de dépendance entre l'intérimaire et son agence

Par contre, le niveau élevé de compétence et de qualification d’un salarié porté le rend indispensable pour plusieurs structures. Par conséquent, le risque d’inactivité est faible. De plus, dans ces cas-là, la société de portage lui verse un revenu. De plus, il jouit d’une bonne sécurité sociale. Puisque l’assurance responsabilité civile lui confère une bonne protection pour les éventuels conflits ou litiges avec le client. Ajoutez à cela, que les charges patronales et sociales ne représentent pas une préoccupation pour les salariés portés. 

More articles

Latest article