4 C
Paris
jeudi, janvier 20, 2022
Accueil Blog

S’installer à l’étranger : comment partir du bon pied et ne rien manquer ?

0

Les raisons qui poussent à s’expatrier sont diverses et propres à chaque personne. Le plus important est de mettre à sa disposition tous les moyens pour réussir cette expérience. Comment partir alors du bon pied pour s’installer à l’étranger ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il vous faut pour une installation réussie à l’extérieur.

Avant le départ

Il est important de prendre des dispositions avant votre départ. C’est la phase la plus importante du processus. Elle doit donc être remplie avec soin. En effet, aller à l’extérieur ne s’entreprend pas sur un coup de tête. Certaines démarches sont nécessaires avant de quitter votre pays.

Trouver un logement

C’est l’une des préoccupations majeures qui s’impose lorsqu’on décide de s’installer à l’étranger. Pour ce faire, il est judicieux de commencer vos recherches très tôt, car le logement joue un grand rôle dans l’épanouissement du voyageur. Il est recommandé de trouver le logement à proximité de votre lieu de travail ou des infrastructures sociocommunautaires.

Grâce aux agences immobilières, les recherches seront plus faciles avec possibilités d’effectuer des visites virtuelles. En revanche, se rendre sur place pour voir le local est toujours une bonne idée afin d’éviter les déconvenues. Une fois cette étape franchie, vous pouvez commencer par vous intéresser au prix d’un déménagement international.

Obtenir votre visa

obtenir le visa
L’obtention du visa est une démarche importante et nécessaire selon le pays d’origine et celui de destination. Toutefois, cela n’est pas nécessaire si vous décidez de joindre un pays de l’Union européenne. L’idéal sera de vous renseigner auprès de l’ambassade du pays dans lequel vous souhaitez immigrer. Retenez toutefois qu’il existe différents types de visas qui sont accordés en fonction de l’objectif. Il est en effet possible qu’un papier vous autorisant à vivre dans le pays soit nécessaire afin d’y séjourner plus longtemps qu’un touriste.

Outre ces étapes, il est important que vous trouviez une solution pour votre résidence actuelle. Pour ce faire, il vous faut résilier vos contrats d’assurance, vos abonnements téléphoniques et autres engagements. Vous pouvez le cas échéant le mettre en location et trouver une solution pour vos meubles. C’est aussi possible de le confier aux soins d’un proche parent qui pourrait en jouir le temps de votre séjour.

Les démarches à entreprendre dans votre nouveau pays

voyage et immigration
Immigrer un nouveau pays est une expérience enrichissante à condition d’avoir mené les démarches essentielles qui s’y prêtent. Il s’agit de :

  • se déclarer à l’immigration : cela vous permettra d’avoir un statut officiel lorsque vous serez installés dans le pays d’accueil et d’éviter des problèmes judiciaires ;
  • ouvrir un compte en banque : pour ce faire convenablement, vous devez vous renseigner sur la fiabilité et les différentes offres disponibles. Si l’une des banques de votre pays d’accueil possède des filiales dans votre pays d’origine, vous devriez les privilégier afin de faciliter cette procédure. Vous pourrez ainsi envoyer, recevoir et conserver de l’argent aisément pour vos différents besoins ;
  • activer les services essentiels : il s’agit des abonnements liés à l’internet et à l’électricité par exemple. En général, certaines agences immobilières prennent en charge ces démarches pour leur client. Les contacter est donc conseillé. Dans le cas contraire, votre propriétaire ou agent immobilier peut vous orienter dans les démarches. Il faut noter que certains logements possèdent déjà tout le confort nécessaire. Vous n’aurez ainsi qu’à vous acquitter périodiquement de ces charges.

Pourquoi faire poser un monte-escalier chez vous ?

0

Lorsque l’âge d’or apparaît, il n’est plus un doute que le corps n’a plus les mêmes capacités physiques. Il n’est pas anodin de dire qu’à mesure que l’âge évolue, l’équilibre du corps se détériore et certains réflexes diminuent.

Si le simple fait de monter et descendre les escaliers peut être une action facile pour beaucoup, il devient un exercice risqué pour les personnes âgées. Avec l’âge, passer d’un étage à un autre demande un effort physique énorme pour certains et devient carrément mission impossible pour d’autres.

Heureusement, il existe une solution sortie de l’usine des nouvelles technologies : le monte-escalier. Il s’agit d’un appareil doté d’un moteur qui permet à l’utilisateur de passer d’un niveau d’étage à un autre sans grands efforts. Avec cet appareil, se déplacer dans la maison devient un jeu d’enfants. Découvrez dans cet article quelques bonnes raisons d’installer un monte-escalier chez vous.

Le monte-escalier, on en parle un peu plus !

Le monte-escalier est un équipement utilitaire spécifiquement conçu pour monter et descendre les escaliers sans effort. C’est un appareil particulièrement indispensable dans les maisons à étages où vivent des personnes à mobilité réduite ou pour qui faire les escaliers peut être dangereux.

Il leur permet de se déplacer d’un étage à un autre en toute quiétude. Facile d’utilisation, il s’adapte à l’ossature de tous les escaliers. Il se pose aussi bien à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison et s’adapte au style et au design de l’habitat. Ce dispositif fait profiter de nombreux avantages.

Quels sont les avantages à installer un monte-escalier à la maison ?

Quand on prend de l’âge et que se déplacer devient un fardeau, il n’est pas rare de penser directement à une maison de retraite. Pourtant, il existe des solutions beaucoup plus adaptées et plus économiques que l’option maison de retraite. L’une d’entre elles est la pose d’un monte-escalier. Cet équipement utilitaire présente de nombreux avantages.

Une solution à la portée de toutes les bourses

Contrairement aux idées reçues, le monte-escalier n’est pas un équipement de privilégié. Tout au contraire, c’est un appareil dont tout le monde peut disposer. Il s’agit d’une option plus économique qu’une maison de retraite ou un réaménagement au sein de la maison.

En effet, l’installation d’une chaise électrique pour monter les escaliers ne demande pas un grand investissement. On retrouve sur le marché une fourchette de prix relativement large. Chacun y trouvera donc pour son compte. Toutefois, il est important de garder à l’esprit que le prix du monte escalier dépend en partie de l’ossature que présente l’escalier à équiper. Il est possible d’en profiter déjà à partir de 3000 euros.

Une solution qui garantit la sécurité

La présence d’un monte escalier dans une maison rime avec la sécurité. En effet, la plus grande angoisse des personnes âgées est de glisser en prenant les escaliers. Cette peur est d’autant plus accrue lorsque les escaliers sont particulièrement étroits, tortueux ou inclinés.

Cet état d’âme n’est pas de nature à leur permettre d’avoir l’esprit tranquille. Pour donc leur enlever ce poids, l’idéal est d’opter pour un monte-escalier chez vous. Bien installés sur leur fauteuil avec les ceintures de sécurité bien serrées, ils accèderont à l’étage en toute sécurité. De ce fait, ils pourront se déplacer en toute liberté dans la maison sans craindre le risque de tomber.

Dans tous les cas, le monte-escalier est une excellente alternative pour faciliter la liberté de se déplacer à toute personne à l’intérieur de la maison.

Qu’est-ce qu’un chasseur immobilier ?

0

Vous souhaitez louer ou acquérir un bien immobilier ? Vous n’êtes pas sans savoir que le travail peut-être long et fastidieux, surtout si vous habitez dans une grande ville. En plus, si vous n’avez que peu de temps à consacrer à la recherche, la pression devient plus forte. Heureusement, il existe une solution très simple : faire appel à un chasseur immobilier. Aujourd’hui, découvrez le rôle d’un chasseur immobilier et pourquoi il est avantageux de solliciter ses compétences.

Quel est le rôle d’un chasseur immobilier ?

Un chasseur immobilier travaille exclusivement pour le compte de son client. Son rôle est de parcourir les annonces, prospecter, visiter et sélectionner tous les biens immobiliers qui correspondent à la demande du client. Il peut travailler en agence ou être à son compte. Sa mission débute par un interrogatoire détaillé. Il cherchera à obtenir un maximum de détails sur vos attentes pour mieux aiguiller ses recherches. Il commercera ensuite à prospecter, à lister tous les biens qui semblent répondre à vos critères, puis à les visiter un à un pour ne garder que ceux qui pourraient véritablement vous intéresser.

Ce n’est qu’une fois ce travail d’écrémage effectué, qu’il demandera au client de se déplacer pour visiter sa petite sélection. C’est donc un réel gain d’énergie pour le client. Cerise sur le gâteau, si le client est intéressé par un des biens visités, il s’occupera à la fois de la négociation du bien immobilier, mais également de la paperasse administrative. Que demander de plus ?

Pourquoi recourir à un chasseur de bien immobilier ?

Vous l’aurez sans doute déjà compris, mais se reposer sur un chasseur immobilier représente un énorme gain de temps pour vous. De plus, de par son expérience et son expertise, vous êtes certain de ne pas vous faire avoir par des offres crapuleuses. Beaucoup de personnes se font malheureusement piéger par des contrats « peu clairs » ou par des propriétaires qui dissimulent certains détails lors des visites. Ce n’est qu’une fois les documents signés que les locataires se rendent compte de la supercherie. Et la plupart du temps, il est déjà trop tard. Un chasseur immobilier connaît tous ces pièges et saura donc poser les bonnes questions pour vous éviter tout désagrément. C’est à la fois un gage de sécurité et de confiance.

Quelle différence entre le chasseur immobilier et l’agent immobilier ?

À la différence de l’agence immobilière, le chasseur ne possède pas de catalogue. Il ne cherche donc pas à vous mettre en relation avec un propriétaire ou à vous vendre un bien dont il est déjà chargé. Il démarre un travail de recherche basé exclusivement sur votre demande et qui dure en moyenne 3 mois. Son seul intérêt est de trouver le bien qui convient le mieux à son client. Il tente aussi de trouver le meilleur avantage pécuniaire. Cette information peut être très rassurante, car il n’est pas rare de voir des agences immobilières dissimuler quelques aspects négatifs de certains biens immobiliers dans le seul but de les vendre/louer plus facilement.

 

Qu’est-ce que le nettoyage écologique (et pourquoi s’y intéresser) ?

0

Dans le cadre du mouvement mondial actuel en faveur de la durabilité, les entreprises de nettoyage en France ont commencé à offrir un service respectueux de l’environnement en utilisant des matériaux à faible impact. Les produits qu’elles proposent sont sans danger pour les enfants, les animaux domestiques et la planète. Cela sera particulièrement utile si vous attendez un enfant ou avez de jeunes enfants, si vous souffrez d’asthme ou d’allergies à certains produits de nettoyage agressifs.

Une entreprise de nettoyage écologique est maintenant devenue l’un des services les plus demandés. De plus en plus de personnes à Paris veulent réduire leur empreinte carbone et protéger notre planète, il existe de plus en plus de clients qui optent pour nos services de nettoyage écologique.

Qu’est-ce que le nettoyage écologique ?

Pour certains, le nettoyage écologique signifie qu’ils utilisent uniquement des substances comme le bicarbonate de soude, le vinaigre et les citrons pour nettoyer les surfaces de la maison. Ces produits sont considérés comme des nettoyants verts naturels. Certaines entreprises de nettoyage peuvent rechercher des produits de nettoyage écologique manufacturés qui sont sains pour l’environnement. Les produits de nettoyage écologique présentent généralement les caractéristiques suivantes :

  • Pas de phosphates
  • Pas de chlore
  • Pas de parfums artificiels
  • Pas de couleurs artificielles
  • Emballage biodégradable ou recyclable
  • Ingrédients issus de l’agriculture biologique et de pratiques agricoles durables

Certains produits de nettoyage écologique peuvent certifier que leurs articles sont issus du commerce équitable, ce qui signifie que le produit respecte certaines normes environnementales et de travail par ceux qui l’ont produit. D’autres produits de nettoyage écologique peuvent ne pas être exempts d’additifs ou de produits chimiques dangereux, mais ils peuvent reverser une partie de leurs bénéfices à des causes environnementales.

Pourquoi choisir un nettoyage écologique ?

Eh bien, l’une des principales raisons est que beaucoup des gens se soucient de l’environnement et veulent faire leur part pour aider à réduire les dommages que les humains ont causés à notre environnement au fil des ans. Ils veulent également s’assurer que leur maison est nettoyée en profondeur et correctement, ce qui est la principale raison pour laquelle les clients choisissent les entreprises de nettoyage écologique. 

Le nettoyage écologique est meilleur pour l’environnement

Contrairement aux produits de nettoyage conventionnels, les produits de nettoyage écologique sont créés à partir d’ingrédients sûrs, non toxiques et biodégradables. Les produits de nettoyage écologiques permettent non seulement de réduire la pollution de l’air et de l’eau, mais aussi de lutter contre l’appauvrissement de la couche d’ozone et le changement climatique.

Le nettoyage écologique est plus sain pour votre famille

Les produits chimiques toxiques contenus dans de nombreux nettoyants ménagers contiennent des substances dangereuses directement liées à des problèmes de santé tels que la toux, les éternuements, l’irritation des yeux et les éruptions cutanées. En passant à des produits de nettoyage écologiques, vous améliorerez considérablement la qualité de l’air intérieur de votre maison et vous pourrez (littéralement) respirer plus facilement en sachant que vous avez fait le choix le plus sûr pour votre famille.

Le nettoyage écologique peut aider votre communauté

De nombreuses entreprises de nettoyage, donnent souvent un pourcentage de leurs bénéfices à des organisations durables qui favorisent le changement environnemental. En achetant des produits d’entreprises écologiques, vous faites votre part pour protéger la planète.

Le nettoyage écologique est moins cher !

Le coût des produits de nettoyage traditionnels peut s’accumuler, surtout si l’on considère la quantité excessive que beaucoup d’entre nous utilisent pour nettoyer nos maisons. Pouvez-vous deviner combien de produits de nettoyage vous avez réellement besoin ? Indice : ce n’est pas autant que vous le pensez.

D’un point de vue financier, il est plus judicieux d’acheter un nettoyant tout usage et écologique.

Une autre option consiste à fabriquer votre propre solution de nettoyage en utilisant du bicarbonate de soude et du vinaigre (et quelques gouttes de citron si vous voulez un parfum d’agrume rafraîchissant !)

Ressources utiles lorsque vous souhaitez créer votre propre entreprise

0

Pour créer une entreprise, plusieurs facteurs entrent en jeu. Pour commencer, procédez étape par étape. Vous devez dans un premier temps, valider l’idée, construire le business plan, trouver le financement et choisir le local. À la naissance de la structure, l’espace dont vous disposez doit être fortement optimisé, car le cadre est souvent restreint. Les moyens sont aussi quelquefois limités. Comment choisir les ressources dont vous avez besoin en tant qu’entrepreneur ? Quelles sont les astuces qui peuvent vous aider à optimiser la gestion de vos ressources avec votre nouvelle entreprise ? Découvrez des éléments de réponse.

Prenez un box de stockage

création d'entreprise
création d’entreprise

Lorsque vous êtes jeune entrepreneur et professionnel, vous pouvez louer un box de stockage pour démarrer votre activité. Ceci vous permettra d’utiliser positivement votre temps en attendant de prendre possession de vos futurs bureaux. Les box ou garde-meuble vous permettent de stocker en toute sécurité les biens de votre entreprise. Selon l’entreprise que vous choisirez, les critères de sécurité mis en avant seront différents. Toutefois, privilégiez une entreprise dont les normes de sécurité répondent à vos exigences.

Par ailleurs, l’adresse du box peut servir à domicilier l’entreprise qui y stocke ses biens. L’avantage avec ce concept est que l’organisation de votre activité professionnelle est simplifiée. Vos dossiers peuvent être envoyés à l’adresse de votre choix sans que n’ayiez à vous déplacer. La location de box permet aussi de s’affranchir de certaines charges comme les frais d’avance à verser, l’obligation de bail et les frais d’électricité.

Avec les box de stockage, vous n’avez plus besoin d’avoir des locaux avant de lancer votre activité. Si vous faites de la vente en ligne par exemple, le box de stockage est une solution économique pour entreposer vos marchandises.

Les professionnels des travaux manuels ne sont pas également en reste. Grâce au box de stockage, ils peuvent conserver leurs outils et leur matériel dans un lieu sûr sous réserve de pouvoir les récupérer dès qu’ils en auront besoin.

Travaillez en coworking

Le coworking s’adresse principalement aux créateurs d’entreprise et aux travailleurs indépendants. Si vous n’avez pas les ressources nécessaires pour louer un grand local, commencez le coworking. Le coworking est un espace de travail que se partagent plusieurs professionnels de différentes activités. Vous pouvez retrouver dans un espace de coworking, les équipements adaptés pour un bureau, des salles de réunion et même des espaces détente.

Toutefois, ces lieux ne sont pas occupés gratuitement. Le coworker est amené à payer un forfait adapté à son besoin en termes d’équipements et d’espace. Cependant, le travail en coworking ne correspond pas à tous les secteurs d’activités. Vous devez choisir en fonction de vos besoins. Si vous êtes d’accord avec cette option, il existe plusieurs espaces accueillants de coworking.

Choisissez des outils adaptés pour vos tâches

Plusieurs applications peuvent vous aider à gérer vos tâches quand vous lancez votre entreprise. Il s’agit des outils de préactivité, des outils de communication, des outils pour assurer la gestion de vos prospects et de vos clients, des outils pour la comptabilité et enfin des outils pour sécuriser vos données. En l’occurrence, ces outils sont des applications utiles pour tout entrepreneur.

Rénovation de maison : que faire pour augmenter la valeur de la propriété ?

0

Pour plusieurs personnes, construire une maison ou une résidence s’avère un investissement conséquent. C’est pourquoi, bien que l’intention ne soit pas de vendre sa maison, il est tout de même bien que celle-ci ait une valeur marchande à la hauteur de ce qui y est investi. Pour cela, voici quelques idées de rénovations à privilégier avec un fort potentiel de retour sur investissement.

La rénovation de votre cuisine

rénovation immobilier
Comparativement à n’importe quelle autre pièce de votre maison, les rénovations faites dans la cuisine sont généralement les seules qui apportent un meilleur retour sur investissement. En décidant de réaliser ses travaux, vous devez veiller à l’élaboration d’un budget objectif qui prend en considération le prix moyen des maisons dans votre région. En effet, cela permet de vous garantir une place certaine sur le marché de la vente des maisons. Qu’importe le cas, sachez qu’une rénovation de cuisine apporte souvent un retour sur investissement variant de 75 à 100 %.

Par ailleurs, au lieu de vous lancer vous-même dans ces travaux de rénovation fastidieux, le mieux est de faire appel à un professionnel. Celui-ci sait quel Outillage il faut pour chaque étape de la rénovation et cela vous évitera d’avoir à perdre du temps dans la réflexion, surtout si vous n’êtes pas habitué à bricoler.

La rénovation des salles de bain

Après la cuisine, les salles de bain constituent aussi des pièces de la maison capables de vous apporter un retour sur investissement variant de 75 à 100 %. En effet, la majorité des nouveaux propriétaires ont un faible pour les salles de bain avec des couleurs apaisantes, des matériaux de qualité et des finitions haut de gamme. C’est donc l’occasion pour vous de refaire votre maison toute neuve. De ce fait, si le nouvel aspect de votre salle de bain embarque ces qualités, vous avez de quoi attirer un maximum de potentiels acquéreurs.

La rénovation du plancher

De plus en plus de propriétaires aujourd’hui demandent le bois franc comme revêtement du sol pour son allure haut de gamme. De plus, ce revêtement affiche un air classique en plus d’être très durable. Toutefois, nous vous recommandons de faire très attention en achetant votre revêtement, car d’une part il pourrait avoir des contrefaçons et d’autre part vous pourrez l’acheter plus cher qu’il ne l’est ailleurs.

La rénovation de vos portes

La porte d’entrée de votre maison offre une allure extérieure du devant de la maison. De ce fait, il convient qu’elle soit esthétique et assez attrayante. De plus, le remplacement d’une ancienne porte d’entrée par une nouvelle de gamme plus élevée peut souvent rembourser plus de 70 % de votre investissement.

Créer plus d’espaces de rangement

Dans toutes les pièces de votre maison, chaque objet ou installation doit avoir sa place. D’ailleurs comme le dit un célèbre dicton « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place ». Pour les petits espaces, optez pour un mobilier de rangement sur-mesure, et exploitez la hauteur pour mettre à profit tout l’espace disponible.

 

Quelles sont les charges d’une micro-entreprise ?

0

La micro-entreprise est un régime profitable pour tout entrepreneur souhaitant débuter une activité. Si les formalités de création sont gratuites, les charges d’une micro-entreprise reposent essentiellement sur les charges sociales et fiscales du micro-entrepreneur. Voici en détail les charges d’une micro-entreprise.

Les charges sociales

Vous êtes auto entrepreneur, et travaillez sous le régime de la micro-entreprise. Vous devez ainsi vous acquitter de la CRDS et de la CSG, ainsi que des cotisations de retraite, d’allocations familiales, d’assurance maladie-maternité, et d’invalidité-décès.
Les charges sociales d’une micro-entreprise financent la Sécurité sociale des Indépendants. Elles vous permettent de bénéficier en contrepartie de la même couverture sociale que tous les indépendants. Vos obligations comptables et le paiement des charges sociales en micro-entreprise vous permettent notamment de bénéficier :

  • d’une protection contre les risques de la vie : assurance vieillesse, assurance maladie/maternité ou encore assurance invalidité décès ;
  • de prestations sociales : allocations familiales.

Si les cotisations sociales du micro-entrepreneur sont généralement peu élevées, celles en lien avec la protection sociale sont relativement faibles. Par exemple, tout micro-entrepreneur n’est pas assuré contre les accidents du travail ou le chômage.
Par ailleurs, il se peut que vous soyez partiellement exonéré de ces charges sociales. En effet, vous pouvez payer une partie seulement de vos cotisations sociales si vous avez effectué les démarches administratives pour bénéficier de l’ACRE (aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise). Il ne s’agit pas cependant d’un allègement permanent de ces charges. C’est simplement une réduction qui s’applique au cours de la première année d’activité de votre micro-entreprise.

Les taux de cotisation sociale en micro-entreprise

Nature des activités Taux de cotisation sociale Taux CFP Total
Commerce ou fournitures de logement 12,8 % 0,1 % 12,9 %
Prestations de services à caractère commercial ou artisanal 22 % 0,3 % 22,3%
Activité libérale 22 % 0,2 % 22,2%

 

Par exemple, vous exercez une activité libérale sous le statut d’auto-entrepreneur. Votre CA de 2 500 € bruts sur un mois. Voici le calcul que vous devez effectuer pour obtenir le montant des cotisations sociales à verser à l’Urssaf : 2 500 € – 22,2 % = 2 500 – 555 = 1 955 €.
Vous devez ainsi payer 555 € de charges sociales à l’Urssaf, et percevoir 1 955 € de recette nette pour votre activité du mois.

Le mode de paiement des charges sociales d’une micro-entreprise

Le paiement des charges sociales d’une micro-entreprise se fait mensuellement ou trimestriellement, au moment de la déclaration du CA, et sur lequel est basé le calcul.

Déclarations Échéances
1ère déclaration et paiement 90 jours minimum après le début des activités
Déclarations et paiements suivants mensuelle
Déclarations et paiements suivants trimestrielle

Les charges fiscales

En sus des cotisations sociales, votre micro-entreprise doit également payer des impôts. Le régime fiscal applicable dépend de la nature de votre activité et du CA annuel réalisé. L’activité libérale est soumise au régime des bénéfices non commerciaux (micro-BNC). Les activités artisanales ou commerciales sont imposables au titre des bénéfices industriels et commerciaux (micro-BIC). Votre régime de micro-entrepreneur est imposé sur votre CA, et non sur votre résultat. Par conséquent, vous ne pouvez déduire aucune charge professionnelle pour un montant réel.

Les conditions d’application du régime fiscal

Afin de conserver le régime fiscal de votre micro-entreprise, vous ne devez pas dépasser les seuils de CA suivants :

  • pour les activités de prestations de services, et les professions libérales : 72 500 €
  • pour les activités commerciales : 176 200 €

Si un CA supérieur à 176 200 € ou à 72 500 € a été déclaré par votre micro-entreprise pendant 2 années consécutives, vous serez imposé au régime réel d’imposition, à compter du 1er janvier suivant ces 2 années. Ces seuils sont applicables depuis le 1er janvier 2018. Cependant, pour le CA de la franchise de TVA, les seuils sont fixés à 34 400 € et 85 800 €. Le régime de micro-entreprise bénéficie de la franchise en base de TVA. Autrement dit, en tant qu’auto-entrepreneur, vous ne facturez pas la TVA sur vos livraisons ou vos prestations de service à destination de vos consommateurs finaux. Vous ne pourrez pas non plus la récupérer sur vos achats professionnels. Les micro-entreprises qui dépassent ces seuils de CA sont systématiquement assujetties à la TVA, et cela dès le premier euro de dépassement, en fonction du seuil considéré.

Le calcul de l’impôt sur le revenu

Pour calculer votre impôt sur le revenu, il faut inscrire dans votre déclaration de revenus, à travers le formulaire n°2042-C-PRO, le montant total du CA annuel réalisé. Celui-ci sera par la suite automatiquement réduit par un abattement, lequel varie selon la nature de votre activité :

Nature des activités Abattement forfaitaire
Activité d’achat-revente, ou de fourniture de logement 71 %
Activités de prestations de services, et qui relèvent des BIC 50 %
Activités libérales et de prestations de services qui relèvent des BNC 34 %

 

Notez que ces abattements représentent des charges déductibles, et leur montant minimum est de 305 €. Si vous estimez que ces charges déductibles sont supérieures à 71 %, 50 %, ou 34 % de votre CA, vous devrez envisager d’opter pour le régime d’imposition réel simplifié.
L’exploitation d’une micro-entreprise entraîne des coûts et des frais. En vous acquittant de vos charges sociales, vous financez le système de protection sociale qui vous assurera en même temps. Les charges fiscales, quant à celles-ci, permettent une bonne gestion économique du pays.

Les différentes possibilités d’aides financières pour des études aux États-Unis

0

De nombreuses personnes éprouvent des difficultés à payer les frais d’études universitaires aux USA, ce qui en augmente le coût mécaniquement, via les intérêts sur les prêts. Il existe toujours une autre solution pour payer vos études, au moins partiellement, si vous envisagez de faire vos études aux États-Unis. Vous pouvez contracter des prêts ou trouver d’autres formes d’aide financière.

Organisations internationales

Plusieurs organisations internationales offrent des possibilités de bourses d’études. Certaines organisations sont énumérées ci-dessous.

  • Les Nations Unies
  • AMIDEAST
  • L’Organisation mondiale de la santé
  • La Fondation Soros

Certaines des organisations exigent que vous résidiez dans le pays d’origine au moment où vous posez votre candidature, préparez-vous donc à l’avance.

Les universités américaines

De nombreux universités offrent un peu d’aide financière aux étudiants étrangers via le service d’aide financière. Toutefois, de nombreuses universités américaines offrent des bourses d’études aux étudiants internationaux en fonction de leur mérite par l’intermédiaire de leurs associations d’anciens élèves, de leurs fondations et d’autres organisations affiliées. De nombreuses informations sur le système éducatif américain et les universités sont disponibles sur http://blog.lyceepourtous.fr si vous avez besoin.

Ces organisations fournissent une aide financière basée sur l’excellence académique, les capacités de leadership, les besoins sociaux spécifiques et d’autres critères. Vous pouvez également contacter les assistants départementaux pour les étudiants étrangers de votre école ou vérifier auprès du bureau qui gère l’aide financière de votre collège ou université. Il existe des bourses d’études pour les étudiants étrangers qui remplissent certaines conditions.

Le gouvernement des États-Unis

Le gouvernement des États-Unis offre également une variété de bourses pour les étudiants étrangers. Le programme le plus populaire est le programme Fulbright. Le programme Fulbright offre des bourses aux étudiants diplômés, aux universitaires, aux professionnels et aux artistes pour étudier, mener des recherches ou enseigner aux États-Unis.

Les prêts aux étudiants internationaux

Si vous ne pouvez pas recevoir de bourses ou d’aides financières d’autres sources, vous pouvez toujours contracter un prêt. Les prêts sont disponibles auprès de prêteurs privés et gouvernementaux. Les prêteurs privés offrent des prêts aux étudiants qui ne répondent pas aux exigences du gouvernement en matière de prêts garantis. Le gouvernement offre une variété de programmes de prêts aux étudiants, notamment le Federal Stafford Loan, le Perkins Loan et le PLUS Loan.

En ligne

Vous pouvez trouver des informations sur les bourses d’études et les aides financières en ligne. Les sites web suivants proposent des informations destinées en particulier aux étudiants étrangers :

IEFA.org

Ce site Web est géré par l’Institute for International Education (IIE) et fournit des informations sur plus de 5 000 bourses d’études et de perfectionnement destinées aux étudiants de plus de 165 pays.

InternationalStudent.com

Le site Web International Student permet aux étudiants de rechercher plus de 10 000 bourses d’études et subventions. Le site fournit également des informations sur l’aide financière et les prêts étudiants, ainsi que des conseils sur la manière de rédiger des demandes de bourses réussies.

Pays d’origine

Il est possible que votre pays d’origine offre également des bourses et des aides financières aux étudiants qui souhaitent étudier aux États-Unis. Une aide financière est disponible pour ceux qui remplissent les conditions requises. Pour en savoir plus, contactez le conseiller de votre établissement actuel ou demandez plus d’informations à l’université que vous envisagez de fréquenter.

Avoir un emploi à temps partiel

De nombreux étudiants travaillent à temps partiel pour aider à payer leurs études. Vous pouvez trouver des emplois sur le campus ou hors campus. Les emplois sur le campus offrent généralement un horaire flexible et la possibilité de nouer de nouvelles relations avec d’autres étudiants. Les emplois hors campus vous assurent un revenu plus important, mais ils peuvent être plus difficiles à trouver et à conserver.

Si vous envisagez de travailler pendant vos études aux États-Unis, assurez-vous que votre visa le permet. Le statut F1 – qui est de loin le visa d’étudiant international le plus courant pour une inscription à plein temps dans les collèges et universités  n’autorise que 20 h par semaine d’emploi à temps partiel (sur le campus uniquement). Les visas J-1 autorisent également des restrictions identiques, pour autant que l’autorisation ait été donnée par le sponsor.

Conclusion

Il existe de nombreuses sources d’aide financière accessibles aux étudiants internationaux. Cependant, le processus d’obtention de ces fonds peut prendre beaucoup de temps.

Veillez à commencer vos recherches tôt et à contacter autant d’organisations que possible. Les sources d’aide financière les plus courantes sont les bourses d’études offertes par les universités, les organismes privés et le gouvernement. Vous pouvez également recevoir une aide financière de votre famille ou des prêts de prêteurs privés ou publics. Vous devriez faire des recherches sur différents prêteurs avant d’en choisir un.

Assurez-vous de bien comprendre les conditions du prêt avant de signer quoi que ce soit. Enfin, vous pouvez également trouver un emploi sur le campus ou hors campus pour vous aider à payer vos études. Vérifiez auprès de votre sponsor de visa si l’emploi est autorisé. Commencez tôt votre recherche d’aide financière et contactez autant d’organisations que possible.

PayPal : comment se faire rembourser les frais de retour ?

0

Lorsqu’on passe un achat en ligne, il faut toujours prévoir la possibilité que le produit ne nous plaise pas. Qu’il soit endommagé, pas à la bonne taille ou non conforme à la description, il vaut mieux le renvoyer plutôt qu’il soit mis au débarras.

Seulement, ce n’est pas toujours gai de dépenser encore sur un produit qui ne nous plait même pas. Car même si le vendeur reverse le prix de l’article, l’expédition est le plus souvent mise à votre compte. L’un des nombreux avantages de PayPal, c’est justement de rembourser les frais de retour.

Comment est-ce que ça marche ? Voici un petit tutoriel pratique qui pourrait vous aider.

Qu’est-ce que le service de remboursement des frais de retour de PayPal ?

PayPal est un intermédiaire de transactions sécurisé qui propose de nombreux services innovants à ses utilisateurs. En partenariat avec TELUS, PayPal s’engage à couvrir les frais de retour de certaines transactions.

En effet, si le vendeur n’assure pas le remboursement du renvoi, PayPal pourrait intervenir. Plus encore, si on dispose d’une boutique en ligne, il est possible de diriger ses clients vers cette offre.

Ce service est entièrement gratuit, à condition de remplir les conditions d’éligibilité spécifiées sur leur site. Il faut donc s’assurer d’activer cette option sur son compte, sait-on jamais une telle occasion se présenterait.

Comment se faire rembourser les frais de retour par PayPal ?

Pour activer le remboursement des frais de retour, il faut tout d’abord se connecter à son compte PayPal. On doit se diriger sur le portail des transactions, et accéder aux détails de la commande dont il est question.

De là, il suffit de cliquer sur « Demander remboursement des frais de retour ». Il est impératif de fournir certains documents sous 14 jours pour appuyer sa demande, à savoir :

  • Le formulaire de renseignements fournis par PayPal.
  • Une preuve d’expédition du produit retourné: parfois, le service choisi possède une option de suivi. Dans ce cas de figure, il suffit d’envoyer une copie du reçu incluant le prix d’envoi et l’adresse du destinataire. Autrement, on peut joindre la facture et une photo du colis spécifiant l’adresse.
  • L’e-mail de confirmation du vendeur où figure le prix de l’article.
  • Ainsi que l’e-mail de confirmation du remboursement, si les frais de retour sont déduits de celui-ci.

Petite remarque : il faut veiller à ce que les documents soient lisibles pour mettre toutes ses chances de son côté !

Le traitement de la demande se fait généralement en 5 jours par l’équipe PayPal. À son terme, on reçoit la réponse finale : l’acceptation ou le refus du remboursement des frais de retour.

Une fois que la demande est validée, le remboursement se fait sous les 10 jours ouvrables. Le montant maximum à verser est de 30 euros par demande. Le virement se fait directement sur son compte PayPal.

Il est à noter qu’on ne peut formuler que 12 demandes de remboursements de frais de retour par personne. Par ailleurs, si on envisage de renvoyer plusieurs articles de la même commande séparément, il faut soumettre autant de demandes sur son compte.

 

Conditions d’éligibilité au remboursement frais de retour PayPal

paypal

Assez intéressant de se faire rembourser les frais de retour par PayPal, n’est-ce pas ? Malheureusement, ce ne sera envisageable qui si l’on répond aux conditions de remboursement spécifiées par PayPal, notamment :

  • Disposer d’un compte ni suspendu ni restreint ;
  • Activer le service en renseignant son e-mail sur com/fr/retours ;
  • Avoir entièrement payé le produit à travers son compte PayPal ;
  • Renvoyer le produit par un service d’envoi agréé ;
  • Respecter les délais de renvoi et formuler sa demande de remboursement des frais de retour maximum 30 jours après l’expédition.

Il est tout de même conseillé de consulter le règlement pour vérifier s’il n’y a pas d’autres exceptions. Par exemple, il se peut que le produit ne soit pas compatible, surtout s’il s’agit de biens immatériels. Cela ne s’applique pas non plus en cas de produit endommagé, perdu ou volé.

Évidemment, PayPal ne prend pas en charge le remboursement des frais de retour si le marchand ou un autre service similaire a déjà été sollicité. Pour finir, attention à ne pas trop tarder, car la demande de remboursement doit être soumise 150 jours après l’achat.

Faire payer les frais d’état des lieux au locataire : Comment s’y prendre

0

L’état des lieux est un constat dressé à l’entrée et à la sortie du preneur, décrivant l’état d’un local locatif, pièce par pièce. Ce document sert ainsi à attester de l’état du local et des équipements qui s’y trouvent. Un modèle-type est disponible sur internet si vous souhaitez en rédiger un.

Fonctionnement d’un état des lieux

En application de la Loi n° 2014-366 du 24 mars 2014, dite Loi Alur, un état des lieux dentrée est établi contradictoirement et amiablement par les parties (le bailleur et le preneur) ou par un tiers mandaté par elles (un huissier) lors de la remise des clefs au locataire. L’état des lieux de sortie est quant à lui rédigé dans les mêmes conditions au moment où le locataire quitte le local et doit restituer les clés.

Les états de lieux permettent au bailleur de vérifier si, après la restitution des clés du locataire, des dégradations sont constatées, affectant le local loué.

Si l’état de lieux d’entrée stipule que le local était en bon état avant l’entrée du locataire, ce dernier à l’obligation de le restaurer dans le même état (hors vétusté et force majeure).

Dans le cas où il y a eu dégradations, le locataire devra prendre en charge les travaux de remise en état. S’il souhaite contester sa responsabilité, il doit en apporter la preuve. Les réparations suites à lusure ne sont pas de la responsabilité du locataire.

En ce qui concerne le moment où le locataire quitte le local, le bailleur peut réclamer un dédommagement par retenue de dépôt de garantie si celui-ci n’est pas conforme aux mentions citées dans l’état des lieux d’entrée. Le dépôt de garantie est une caution permettant la prise en charge, en cas d’impayés, du paiement des loyers et des charges locatives. Dans ce cas, le bailleur devra apporter la preuve que le locataire sortant est lauteur des dégradations constatées. Si le bailleur ne fournit aucune preuve ou s’il oublie de rédiger un état des lieux de sortie, le locataire peut légalement nier toute responsabilité et les réparations ne peuvent être imputables ou retenues sur sa caution.

Les informations figurants dans l’état des lieux Paris

  • Le type d’état des lieux : état des lieux d’entrée ou de sortie ;
  • La date d’établissement du document ;
  • L’adresse du local loué ;
  • Le nom ainsi que le domicile de chaque partie prenante au contrat de bail de location ;
  • Le cas échéant, le nom et domicile des tiers mandatés ;
  • Une description détaillée de l’état des revêtements des sols (moquette), murs et plafonds, ainsi que les équipements et éléments présents dans le local ;
  • Les relevés des indices de consommation des compteurs gaz, électricité et eau afin d’effectuer un calcul précis des charges locatives.
  • Les clés ou tout autre moyen d’accès au local ;

La signature des deux parties ou des tiers mandatés pour la réalisation d’un état des lieux sur la région parisienne.