5.4 C
Paris
samedi, décembre 4, 2021

La fabrication d’enseigne se met au vert

Must read

Compte tenu des différentes problématiques environnementales, l’utilisation d’équipements et de matériaux écologiques ainsi que l’adoption de solutions respectueuses de l’environnement s’appliquent désormais à tous les domaines, et même au secteur de la publicité. Que ce soit pour la fabrication d’enseigne, l’impression numérique ou encore pour la création de signalétiques, il est désormais nécessaire d’utiliser des matériaux écoresponsables. De même, les techniques employées doivent permettre de réduire de manière considérable le bilan carbone de l’entreprise. Normes, labels, matériaux, voici les éléments importants pour concevoir une enseigne respectueuse de l’environnement.

Les normes à respecter pour créer une enseigne écoresponsable

Les problèmes environnementaux requièrent l’attention de tout le monde et principalement celle des entreprises dont les activités ont tendance à impacter l’environnement. Si vous êtes spécialisé dans la fabrication d’enseignes, de signalétiques ou d’impression numérique, il est essentiel de se montrer rigoureux dans le choix de vos fournisseurs.

Par exemple, parmi vos critères de choix d’un fournisseur, doit figurer la norme Reach, une règlementation qui vise à protéger prioritairement l’environnement et la santé humaine face aux risques de différentes substances chimiques. Cela permet de concevoir des créations écoresponsables comme les enseignes et signalétiques proposés sur ce site, afin de progressivement adopter un comportement respectueux de l’environnement. La norme Reach vise notamment les substances organiques, naturelles, mais aussi les métaux.

Vous devez aussi vous conformer à la directive RoHS (Restriction de l’utilisation de certaines substances dangereuses dans les équipements électriques et électroniques) adoptée par l’Union européenne en juillet 2011. Le but de cette directive est d’assurer la protection des hommes et de l’environnement contre les substances chimiques dangereuses, généralement présentes dans les produits électriques et électroniques.

Cette norme limite l’utilisation de six substances principalement, dont le PBDE (Polybromodiphényléther), une substance que nous retrouvons dans la fabrication des appareils électroménagers, mais aussi dans les circuits imprimés. Notez que l’usage du Polybromodiphényléther est limité à 1000 ppm. Le plomb, le mercure, le cadmium, le chrome hexavalent et les Polybromobiphényles sont les autres substances dont l’utilisation est limitée par la norme RoHS.

enseignes et signalétiques écoresponsables

Le label Imprim’vert : un incontournable dans les démarches de protection de l’environnement

L’impression numérique fait partie intégrante des activités d’une agence de publicité. Or, il s’agit là d’une activité qui génère une grande pollution atmosphérique. Le label Imprim’vert a justement pour but de réduire cette pollution. Elle s’adresse spécialement aux imprimeurs qui, pour être éligibles, doivent s’engager à mener un certain nombre d’actions. Il s’agit notamment de l’utilisation d’encres végétales (sans alcool) biodégradables, la réduction des déchets et le recyclage de ceux-ci. De même, pour être éligible à ce label dont l’unique but est de mieux protéger la planète et ses occupants, tous les déchets papier doivent être recyclés.

Vous l’aurez compris, une agence de publicité labellisée Imprim’vert est une entreprise qui adopte des mesures respectueuses de l’environnement et conçoit des équipements aussi durables qu’écoresponsables. En ce qui concerne les matériaux, ces agences optent pour l’utilisation de matériaux recyclés, biosourcés ou recyclables. En tant que société ayant le souci des problématiques environnementales, il est judicieux de s’adresser à une agence adoptant des méthodes écologiques dans le cadre de la réalisation de vos supports publicitaires.

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article