2.7 C
Paris
jeudi, avril 25, 2024

Quelles sont les aides disponibles pour la rénovation énergétique ?

Must read

Prévoir des travaux de rénovation énergétique vous permettra de profiter de nombreux avantages. En effet, à long terme, vous pourrez réaliser des économies considérables sur vos dépenses d’énergie. Toutefois, nombreux sont les propriétaires qui hésitent encore à les mettre en place. Cela est principalement dû au fait que le coût de ce type de rénovation est assez élevé. Face à cela, dans une démarche de préservation de l’environnement, le gouvernement a mis en place des subventions ainsi que des aides pour financer une partie de ses travaux. Cependant, leur accès n’est pas sans conditions. Ainsi, pour déterminer si vous pourrez en profiter et à quel niveau, il sera nécessaire de vous renseigner sur les critères d’accès à chaque aide et subvention de l’État. Dans la suite de ce guide, on vous propose de découvrir l’ensemble des dispositifs disponibles pour diminuer les coûts des travaux de rénovation énergétique pour votre logement. 

La réduction des frais de rénovation énergétique grâce à la Prime Énergie

Mise en place par la loi Pope en 2005, la prime énergie peut être sollicitée par la majorité des particuliers en recherche d’une aide financière pour leur projet de rénovation de maison, à caractère énergétique. Ainsi, celle-ci n’est pas restreinte par des conditions de revenu pour y accéder. Toutefois, les montants attribués, aux, dépendent des revenus. Par exemple, le montant dont pourra bénéficier un foyer aux revenus très modestes sera plus important que celui auquel aura accès un ménage avec des revenus importants. 

Toutefois, d’autres conditions sont mises en place. Tout d’abord, les rénovations doivent être réalisées dans un logement dont la construction a été effectuée depuis au moins deux années. Et, bien évidemment, l’accès à cette aide n’est possible que vous effectuez des travaux de rénovation énergétique, comme : 

  1. l’installation d’un système de ventilation ;
  2. l’isolation thermique ;
  3. remplacer votre ancien système de chauffage.

Face à cela, bon nombre de personnes correspondent à ces critères. Ainsi, vous n’aurez plus qu’à effectuer la demande en remplissant le formulaire adéquat et en veillant à indiquer les informations correctes. Une fois votre demande étudiée, un conseiller spécialisé dans la rénovation prend contact avec vous pour définir les travaux nécessaires à la réalisation de votre projet et l’éligibilité à cette aide. 

la Prime Énergie

MaPrimeRénov’ pour subventionner vos travaux de rénovation énergétique

Disponible depuis le début de 2020, MaPrime Rénov’ est une subvention qui a été mise en place par l’Anah. De nombreux ménages français y ont eu recours et elle ne cesse d’avoir le vent en poupe. Cela est principalement dû au fait que son obtention est simple et ne demande pas beaucoup de temps. En la sollicitant, vous pourrez profiter d’une réduction importante des coûts de travaux de rénovation. Cependant, le niveau de frais pris en charge dépend du : 

  • niveau de revenu du ménage ;
  • les opérations programmées.

Ainsi, dans le cas d’un foyer au revenus extrêmement modestes, l’aide que vous pourriez percevoir pour installer une chaudière à granulés peut être de 10 000 euros. 

Enfin, la demande de l’aide MaPrimeRénov’ se fait en ligne, à travers leur plateforme officielle. 

Les établissements bancaires participent aussi à un avenir meilleure grâce à l’éco-prêt à taux zéro

Le financement des travaux de rénovation énergétique peut se faire à travers la demande d’un prêt bancaire. Pour ce faire, vous pourriez recourir à l’éco-PTZ qui vous donne accès à 50 000 euros, avec un remboursement sur 20 ans. En plus, d’avoir à votre disposition les fonds nécessaires à la rénovation de la maison / appartement, vous n’aurez pas à payer de frais de dossiers ou d’intérêts. 

subventionner vos travaux de rénovation énergétique

Il faut savoir qu’une grande partie des organismes bancaires mettent à votre disposition l’éco-PTZ. Ainsi, vous n’aurez qu’à vous rendre auprès de votre établissement, afin de la demander. 

Les logements aux revenus très modestes peuvent recouvrir à MaPrimeRénov’ Sérénité

Avant, cette aide financière était connue sous le nom du programme Habiter Mieux Sérénité. Maintenant, MaPrimeRénov’ sérénité permet de bénéficier d’une prime afin de réaliser les travaux de rénovation énergétique, mais pas que ! Puisque les foyers aux revenus très modestes pourront également profiter d’une opération de l’Anah pour les accompagner et les conseiller dans leur démarches. 

Cependant, vous devez savoir que l’obtention de MaPrimeRénov’ Sérénité ne peut se faire qu’à travers des conditions bien déterminées. Tout d’abord, il est nécessaire de réaliser une étude préalable qui permette de déterminer que le logement va gagner en économie d’énergie 35 % ou plus, après la fin des travaux. 

Ensuite, le demandeur devra être le propriétaire du logement et devra l’occuper comme résidence principale. 

La troisième condition concerne l’ancienneté du logement. Celui-ci doit être construit depuis 15 ans ou plus. 

Le propriétaire ne devrait ni avoir eu accès à un HLM durant les 5 ans passés et n’aura pas sollicité l’éco-prêt à taux 0 afin d’acquérir la propriété. 

MaPrimeRénov’ Sérénité

Enfin, comme dernière condition, vous devez savoir que l’Anah a fixé plusieurs seuils, chacun d’eux ne devra pas être dépassé pour profiter de MaPrimeRénov’ Sérénité. Par contre, vous devez savoir que le palier fixé pour les ménages revenus très modestes varie selon la localisation. Ainsi, pour un ménage composé de 3 personnes en Île-de-France, le pallier des revenus très modestes est fixé à 39 591 euros. Par contre, dans les autres régions, pour un même nombre de personnes composant le foyer, le palier est de 28 545 euros. 

Se tourner vers la Prime Effy pour le financement des travaux de rénovation énergétique

Également connue sous le nom de prime CEE et prime énergie, cette prime permet aux foyers désireux d’effectuer des travaux de rénovation énergétique de profiter d’une aide financière. Cependant, ce dispositif ne fonctionne qu’à travers le dispositif des CEE (Certificats d’économies d’énergie). 

En outre, pour ce qui est du montant attribué par cette prime, il dépendra des revenus et des travaux à réaliser. Néanmoins, le montant maximum que vous pourriez obtenir à travers la Prime Effy est de 5 000 euros

Pour ce qui est des conditions d’obtention, il est nécessaire que la construction du logement date au moins de deux, et ce que vous soyez locataire, bailleur ou propriétaire occupant. 

Ensuite, la seconde condition est le recours à une entreprise certifiée RGE (Reconnue Garante de l’Environnement) pour la réalisation des travaux. 

le financement des travaux de rénovation énergétique

Quels sont les travaux éligibles à la TVA réduite à 5.5 % ?

Pour les logements dont la construction a été faite depuis 2 ans et plus, il leur est possible de recourir à la TVA réduite à 5.5% afin d’améliorer la qualité énergétique de leur logement. Cependant, comme toutes les aides précédentes, des conditions ont été mises en place pour déterminer votre éligibilité.  En somme, si vous êtes éligible à l’aide MaPrimeRénov’, vous l’êtes également à celle de la TVA réduite à 5.5 %. 

Vous pourrez y avoir recours pour l’installation d’une chaudière à condensation avec une performance énergétique élevée. Toutefois, gardez à l’esprit qu’elle ne celle au fioul n’est pas prise en charge. 

Ensuite, vous pourrez profiter de cette TVA réduite pour la mise en place d’un appareil de régulation de chauffage, d’une pompe à chaleur (géothermique et aérothermique) ainsi que pour l’isolation thermique. 

La TVA à 5.5 % est également éligible pour les équipement de chauffage qui fonctionne au bois, comme : 

  • la chaudière à bois ;
  • le poêle à bois ;
  • l’appareil bois hydraulique.

Sans oublier également les équipements de chauffage qui fonctionnent à l’énergie solaire thermique. 

Enfin, les infrastructures de recharges destinées aux véhicules électriques sont également éligibles à la TVA réduite à 5.5 %.

les travaux éligibles à la TVA réduite à 5.5 %

Se renseigner sur les aides régionales et locales

Maintenant que vous avez pris connaissance de toutes les aides, dispositifs et prêts disponibles au niveau national pour vous aider à financer votre projet de rénovation énergétique, il est nécessaire de vous informer sur les subventions disponibles à l’échelle régionale, départementale et à l’échelle de votre ville. Ainsi, en fonction du lieu de résidence, il est parfois possible d’accéder à des subventions complémentaires. 

La possibilité de cumuler les aides

La rénovation énergétique peut donc se faire financer grâce à des aides financières ! Cependant, savez-vous que certaines sont cumulables. Nous vous dévoilons les aides que vous pouvez cumuler. 

Tout d’abord, MaPrimeRénov’ peut être cumulée avec la Prime Effy, la TVA à 5.5 % ou l’Éco-prêt à taux zéro. Par contre, vous ne pourrez la cumuler avec MaPrimeRénov’ Sérénité.

Ensuite, il y a l’Eco-prêt à taux zéro que vous pourrez cumuler avec la Prime Effy, MaPrimeRénov’, la TVA à 5.5 % ou MaPrimeRénov’ Sérénité. 

Après cela, il y a la Prime Effy que vous pourrez cumuler avec MaPrimeRénov’, TVA à 5.5 %, MaPrimeRénov’ Sérénité, ou avec L’Éco-prêt à taux zéro. 

En ce qui concerne la TVA à 5.5 %, vous pourrez la cumuler avec MaPrimeRénov’, MaPrimeRénov’ Sérénité, la Prime Effy ou l’Éco-Prêt à taux zéro. 

Pour conclure, il est conseillé de bien choisir l’artisan qui prend en charge les travaux de rénovation énergétique pour votre logement. Pour ce faire, veillez à le sélectionner en fonction de vos besoins, des spécificités de l’aide à laquelle vous désirez avoir recours ainsi qu’en fonction de son devis. Dans ce cas, il est toujours recommandé de se tourner vers les professionnels certifiés Reconnue Garante de l’Environnement. 

More articles

Latest article