7.3 C
Paris
dimanche, avril 21, 2024

Les pays sans impôts dans le monde

Must read

Trouver un pays qui n’exige pas d’impôts sur vos revenus, c’est trouver un havre de paix pour votre capital. Pour ce faire, de nombreuses personnes choisissent l’expatriation comme solution principale. En effet, cela leur permet de réaliser des investissements, d’ouvrir des entreprises et des sociétés sans dans un paradis fiscal. Face à cela, pour vous aider à trouver un système sans impôts, ce guide a établi une liste des pays sans impôts dans le monde.

Les Emirates Arabes Unis, le paradis fiscal

Le Moyen-Orient regorge de pays dont la principale source de revenus est le pétrole. Bon nombre d’entre eux proposent aux résidents et aux étrangers d’y établir leurs entreprises, sans se préoccuper de l’impôt sur leur revenu. Parmi les plus intéressants, on cite les Emirates Arabes Unis qui sont caractérisées par la stabilité de leur économie et de leur gouvernement. En effet, il est important de saisir que ce dernier est l’un des pays regroupant le plus de cultures au sein du Moyen-Orient. Ce qui a fait fleurir son économie en proposant aux français, ainsi que nombreux d’autres nationalités, une diversité de :

  • Divertissements ;
  • Restauration ;
  • Établissements d’enseignements.

En plus de tout cela, les résidents, locaux et étrangers, maîtrisent majoritairement l’anglais. 

Mais alors, comment est-ce que les dépenses publiques des Emirates Arabes Unis sont financées ? Et, comment l’activité économique est régulée dans ce pays du Moyen-Orient ?

Dans le monde, et particulièrement en France, les résidents de nombreux pays sont contraints de payer des impôts directs, indirects, locaux, nationaux, progressifs et proportionnels. Cela peut se faire sous forme d’impôt, de contribution, de taxe ou encore de redevance. Néanmoins, les Emirates Arabes Unis considèrent que toutes les entreprises ne se valent pas. Et que l’imposition fiscale ne doit s’appliquer qu’à une certaine catégorie d’entreprise qui sont les établissements bancaires étrangers et les entreprises pétrolières.

Dubaï

Créé en 1971, les Emirates Arabes unis est une fédération qui regroupe sept Émirats dont la collecte d’impôts se fait individuellement. En effet, chacun d’eux est responsable du ramassage de ses propres taux de fiscalité. Parmi ceux proposant les meilleurs droits fiscaux, on retrouve Dubaï qui ne prélève aucun impôt ni sur les plus-values, ni sur le revenu. Ajoutez à cela que les fiscalités sont proches de zéro pour les entreprises. D’ailleurs, des régions dites franches sont mises en place pour encourager les investisseurs étrangers à réaliser le plus d’échanges commerciaux possible. Ces zones sont réparties en quartiers regroupant diverses sociétés qui sont exonérées de droits de douanes ainsi que de taxes.

Dubaï, un émirat sans imposition
Dubaï, un émirat sans imposition

Plus de tax en Arabie Saoudite

L’Arabie saoudite a toujours constitué une solution de vie pour les étrangers qui ne veulent pas payer de taxes ou d’impôts. Néanmoins, depuis 2018, le PIB du pays n’est plus aussi florissant grâce au pétrole. C’est pour cela que l’Arabie Saoudite a introduit la TVA (taxe valeur ajoutée). Cependant, ce royaume reste tout de même une bonne alternative pour votre sécurité sociale. Puisqu’il n’impose pas à ses résidents des impôts sur les dons, le revenu et la succession, ni de taxes sur les propriétés et véhicules. Par contre, il faut savoir que les citoyens d’Arabie saoudite ont accès à des bénéfices (scolarisation gratuite, assurance maladie …etc) que les expatriés n’ont pas droit. 

Si vous décidez de réaliser un investissement en Arabie Saoudite, il faudra se renseigner sur votre statut de détaché. Car, dans certains cas, vous pourriez vous retrouver à devoir payer des impôts en France ou aux États-Unis, en plus des impositions fiscales de ce royaume. Et, pour obtenir la résidence, un investissement conséquent doit être réalisé. 

L'Arabie Saoudite et ses conditions de résidences
L’Arabie Saoudite et ses conditions de résidences

Qatar 

Montrant plusieurs similitudes avec le golfe Perse, Qatar est un pays assez petit. Néanmoins, ses ressources en pétrole ont permis de le rendre très riche. Grâce à cela, tout résident du Qatar est exempté d’impôts. Il faut savoir que malgré sa petitesse, dans le monde, ce dernier est l’un des pays affichant les revenus les plus élevés par habitant. En outre, pour n’attirer que les investisseurs les plus riches, l’obtention de la résidence est très difficile. Il est indispensable d’y vivre 20 ans au minimum ou d’acheter une résidence qui se chiffre à plusieurs zéros. 

Découvrez la fiscalité de Monaco

Faisant partie de l’OCDE, Monaco est connu comme étant un lieu paradisiaque pour des vacances chic et sophistiqué. Néanmoins, ces avantages ne se limitent pas à cet aspect. En effet, cette cité État a une superficie presque équivalente à celle du Vatican. Mais, elle reste l’un des uniques pays d’Europe qui n’impose pas d’impôts sur ses territoires. Cependant, pour en privilégier, il faudra devenir un résident de cette petite principauté. Et, pour obtenir la résidence, il faudra investir au moins 1 000 000 d’euros répartis dans :

  • Une banque monégasque ;
  • L’immobilier de Monaco.

Ajoutez à cela qu’il faudra également y résider six mois par an. Sachant que la vie là-bas est extrêmement chère et que le mètre carré est six fois plus cher qu’ailleurs. Par conséquent, même les plus riches n’y ont pas accès facilement et un crédit est envisageable pour ce type d’opération. 

Les avantages de la principautés de Monaco
Les avantages de la principautés de Monaco

Les Bahamas

L’accès aux avantages fiscaux, dans les Bahamas, est assez facile contrairement aux pays précédents. En effet, ces derniers n’exigent pas l’obtention de la citoyenneté, mais uniquement de la résidence. Pour ce faire, il est indispensable d’y résider plus de 90 jours et d’investir dans une résidence aux Bahamas. Une fois obtenue, vous n’aurez plus la possibilité de rester plus de 180 jours dans un autre pays, au risque de perdre votre résidence. En plus de l’absence d’impôts, les Bahamas est l’une des îles des Caraïbes qui ne nécessite pas une fortune pour y vivre.

L’ile Maurice

Faisant partie de Madagascar, l’île Maurice est catégorisé comme étant vertueux, en termes de fiscalité, par l’OCDE. Cela en raison de l’absence d’impôts sur les droits de succession et de la fortune. Et, le taux d’imposition sur les entreprises, sur le revenu et sur la TVA ne dépasse pas les 15%. 

Les Bermudes 

Le régime des impôts est plus attrayant que celui des Bahamas. Néanmoins, les conditions de vie sont plus élevées. En effet, les Bermudes ne prélèvent aucun impôt sur le revenu des individus. Mais, la taxe foncière est de rigueur pour les personnes ayant une location à long terme. Et, ceux ayant acquis une propriété.

More articles

Latest article