5.7 C
Paris
mercredi, février 28, 2024

Optimisation des Flux Logistiques : Vers une Supply Chain Performante

Must read

Les entreprises ont divers flux logistiques dont chacun est caractérisé par plusieurs étapes coordonnées, allant des matières premières jusqu’à un prestataire. Toutefois, la gestion des flux logistiques est compliquée, à cause de l’apparition de soucis d’entrepôt, de stockage, de la qualité de finition des produits, du prix élevé, etc. Néanmoins, pour bénéficier d’une bonne production, il sera nécessaire d’optimiser ces flux pour rendre la supply chain plus rentable. 

Que désigne un flux logistique ? 

Ce sont plusieurs activités menées de manière successive durant la chaîne de conception et de distribution des produits. En effet, le flux logistique comprend toutes les activités effectuées avec des mouvements physiques de : 

  1. matières ;
  2. composants ;
  3. produits finis ;
  4. sous-ensembles. 

Ainsi, il est possible d’indiquer une chaîne de valeur ou d’activité.

En somme, gérer un flux logistique, c’est le pilotage adapté des activités permettant l’amélioration de toute la supply chain.

flux logistique

Les types de flux logistiques

On retrouve deux types de flux logistiques principaux. D’un côté, il y a ceux qui sont internes représentant les mouvements des composants et des matières. D’un autre côté, il y a les flux logistiques externes qui peuvent se présenter soit en flux de distribution soit en flux d’approvisionnement. 

L’optimisation de la gestion des flux logistiques

Pour approvisionner des marchandises convenablement, il est nécessaire d’accorder une grande importance à la logistique. Ainsi, son optimisation permettra un gain important en efficacité. Afin d’y parvenir, il est nécessaire que les sociétés fonctionnent de manière optimale, en améliorant le processus ainsi que toutes les ressources. Il faudra donc relever 2 principaux défis. Le premier consiste en la diminution maximale du gaspillage. tandis que le second consiste dans la concentration concernant les activités doté d’une valeur ajoutée considérablement forte. 

Une compréhension complète des objectifs de la gestion des flux en logistique

Tout d’abord, vous devrez commencer par une analyse et une étude régulière de la chaîne logistique. Cela permettra de déterminer : 

  1. les moments de gaspillage des ressources ;
  2. la cause de ce gaspillage ;
  3. les actions à mettre en place pour une rectification efficace.

Dans la majorité des cas, les ressources sont gaspillées lors du stockage, de la manutention, de la production et des délais d’attente. 

Une fois que cela est fait, vous devrez définir la valeur ajoutée de chaque activité. Ainsi, vous devrez procéder à la suppression des activités sans valeur ajoutée. C’est ce qui permettra d’améliorer la rentabilité et la productivité de l’entreprise. 

L’élaboration d’une cartographie des flux logistiques 

Maintenant que vous avez établis les objectifs et les enjeux d’une gestion des flux convenable, il sera indispensable de concevoir une cartographie des flux logistiques. Cette méthode consiste à concevoir un schéma représentant les multiples flux d’une activité, qu’ils soient informationnels ou physiques. Ainsi, grâce à une bonne représentation, vous pourrez déterminer plus aisément les points à améliorer. 

Il faut savoir que la cartographie des valeurs affiche clairement les délais de production, les produits intermédiaires, la qualité des produits, l’usage des ressources, le transport ainsi que les flux d’information. Tout cela à travers des pictogrammes, des symboles, des flèches, etc. D’ailleurs, le web propose plusieurs modèles préconçus de cartographie de flux logistiques que vous pourrez utiliser, en y insérant simplement les informations de l’entreprise. 

L'élaboration d’une cartographie des flux logistiques 

La mise en place d’une stratégie de gestion de flux

C’est une étape essentielle dans l’optimisation de la gestion de flux logistiques. Afin de la mettre en place, il faudra vous appuyer sur la cartographie des flux. Pour commencer, l’ensemble des activités constituant le flux doit être observé (nature, temps d’exécution, enchainement, ressources nécessaires, etc). Ensuite, il faudra effectuer une étude profonde afin de déterminer les processus à éliminer et ceux à améliorer, selon la valeur ajoutée apportée. 

Pour finir, fixez un planning répertoriant les corrections à programmer. 

L’automatisation des flux à travers la supply chain management

La chaîne d’approvisionnement regroupe plusieurs logiciels, outils et méthodes qui facilitent l’automatisation des tâches de cette supply chain. Facilitant ainsi aux sociétés l’anticipation de leurs besoins pour livrer les produits convenables, aux lieux et moments adaptés. Mais également pour maîtriser les frais et permettre le maintien d’une qualité élevée. 

En plus du contrôle technique des flux, cela consiste à accéder une bonne harmonie et une fluidité convenable durant l’ensemble des étapes de la chaîne d’approvisionnement, en optimisant tous les maillons logistiques. 

More articles

Latest article