2.7 C
Paris
jeudi, avril 25, 2024

Les droits et les obligations des locataires en location meublée

Must read

La location meublée est une offre qui présente bon nombre d’avantages. En effet, le propriétaire du logement ne vous propose pas uniquement un bien immobilier, mais également le mobilier indispensable pour votre quotidien. Cependant, vous devez savoir que c’est la loi Alur de 2014 qui régit la location meublée. Par conséquent, le locataire d’une location meublée fait face à des droits, mais également à des obligations, que l’on ne retrouve pas forcément dans la location d’un logement vide.

Quels sont les droits d’un locataire en location meublée ?

Tout locataire d’un logement meublé doit bénéficier d’équipement et de meubles qui sont spécifiés dans le décret n° 2015-981 du 31/07/2015. De ce fait, cela implique la disponibilité de :

  • Plaques de cuisson ;
  • Literie ;
  • Micro-ondes et / ou four ;
  • Réfrigérateur.

Face à cela, le bailleur doit mettre l’ensemble de ses spécificités à la disposition du locataire et doit s’assurer de la bonne gestion de son patrimoine. Face à cela, nombreux sont les bailleurs qui préfèrent déléguer cela à une agence immobilière. C’est notamment ce que propose lagestionenligne.fr avec ses services de recherches de locataire ainsi que de gestion de de comptabilité, d’administration et juridique.

En outre, selon la loi, la durée d’un bail pour une location meublée est d’au moins une année. Cependant, il est possible de le reconduire de manière automatique, dans le cas d’un commun accord des 2 parties. C’est d’ailleurs ce qu’expliquent les meilleurs blogs immobiliers.

Les droits d’un locataire en location meublée

L’autre droit auquel peut accéder un locataire de location meublée est la possibilité de quitter ce dernier au moment qu’il désire, et ce, sans qu’il ait à présenter aucune raison. Cependant, il est indispensable de le notifier au propriétaire au moins un mois auparavant. Pour ce faire, pour quitter votre location de studio meublée sur Bordeaux, il faudra envoyer au propriétaire une lettre recommandée avec accusé de réception.

Les obligations du locataire en location meublée

Pour commencer, la principale obligation d’un locataire, en location meublée, est le paiement de ses charges et de son loyer. Ces derniers sont fixés lors de la signature du bail. Cependant, dans certains cas, il est possible que le locataire ne vous paye pas. Face à cela, il sera nécessaire de mieux comprendre l’assurance des loyers impayés.

 Ainsi, dans le cas des charges, elles correspondent aux :

  1. coûts des services dans le logement (consommation d’énergie, d’eau, chauffage, etc) ;
  2. taxes locatives ;
  3. dépenses d’entretien.

Ensuite, il faudra impérativement que le locataire respecte l’utilisation de base du logement meublé. Ainsi, son usage est déterminé dans le bail. Par conséquent, si la location est déterminée comme étant une habitation seulement, il vous sera interdit de l’utiliser comme local professionnel.

Ajoutez à cela que vous ne pourrez établir aucune modification pour le logement si le bailleur ne vous en donne pas un accord écrit. Cela concerne également les modifications touchant aux équipements. Ainsi, aucune indemnisation ne vous sera attribuée si vous réalisez des travaux dans son logement, sans avoir eu son accord. De plus, si les modifications établies impactent la sécurité du logement, le bailleur peut vous demander de le restaurer à vos frais.

Ainsi, le locataire de la location meublée est l’unique responsable des dégradations qui pourraient survenir lors de la période où il occupe le logement.

Les obligations du locataire en location meublée

Après cela, vous devez savoir que le locataire d’un logement meublé a l’obligation de laisser le propriétaire accéder à son bien immobilier pour faire des travaux. En effet, vous ne pourrez vous opposer à des travaux de maintien de l’état du logement, de l’optimisation des parties communes ou encore la mise aux normes du logement.

Enfin, il y va du rôle du locataire d’entretenir régulièrement le logement. En effet, ce sera à la charge du locataire d’entretenir les parties extérieures dont l’usage est privé, les parties intérieures ainsi que les frais d’ouvertures (vitrages, portes, stores, etc).

More articles

Latest article