14.8 C
Paris
jeudi, mai 30, 2024

Pourquoi et comment aménager les combles de votre maison ?

Must read

Dans le cas de la disponibilité de combles dans votre maison, il vous sera possible de bénéficier d’une pièce supplémentaire. En effet, en mettant en place un bon aménagement, vous pourrez y créer un espace de vie très charmant, en plus de valoriser la performance énergétique du logement. Cependant, vous devez savoir que l’aménagement des combles ne se fait pas à l’improviste. Vous devrez d’abord vous assurer de la disponibilité de certains points clés. Dans ce guide, retrouvez tous nos conseils et astuces d’architecte pour réussir votre projet d’architecture. 

Les considérations techniques à prendre en compte pour aménager vos combles

La réussite de l’aménagement des combles est possible uniquement si la pièce présente certaines spécificités techniques. Vérifions ensemble si vous pouvez aménager vos combles. 

La hauteur du sous plafond

Par les prérequis auxquels vous devrez impérativement vous soucier pour l’aménagement des combles, c’est le toit. Ce dernier peut présenter une hauteur sous plafond et une pente considérablement suffisante pour dégager une superficie habitable. En moyenne, les normes de pente acceptées sont de minimum 35°. Sinon, si la pente y est inférieure, vous devrez opter pour une surélévation de la toiture ou une modification assez poussée de la charpente. 

Toutefois, c’est la hauteur en pied de pente disponible qui détermine la superficie habitable de la chambre. Ainsi, même si vous disposez d’une pente faible au niveau de la toiture, vous pourrez aménager vos combles grâce à une hauteur de pied de pente d’environ 1.2 m. 

Pour finir, le minimum nécessaire pour la création d’une surface habitable est la disponibilité d’une hauteur sous-plafond de 1.8 m. 

La hauteur du sous plafond

Par contre, dans le cas de la nécessité d’une surélévation, il sera nécessaire de recourir aux services d’un bureau d’études pour sélectionner l’alternative la plus adaptée pour concrétiser votre projet d’aménagement des combles pour votre logement. Pour ce faire, il est possible de faire usage de matériaux traditionnels, comme : 

  1. le parpaing ;

  2. la brique ;

  3. l’ossature de bois.

En outre, ce sera selon le budget disponible et les envies du propriétaire que la rénovation du toit sera constituée. Ainsi, elle peut se faire de manière traditionnelle ou industrielle. 

L’importance de l’état et de la solidité de la charpente

L’état de la charpente a une importance capitale dans la réalisation d’un projet d’aménagement de combles. En effet, de nombreuses attaques peuvent cibler le bois, comme les insectes, les champignons, les termites, etc. Par conséquent, leur présence fragilise considérablement l’ensemble de la structure. Pour vous assurer du bon état de votre charpente, il est nécessaire de réaliser au préalable un diagnostic qui procédera à la vérification de l’absence de parasites et de l’application des traitements nécessaires en cas de présence de ces derniers. 

Vous devez savoir qu’étant donné que le bois est vivant, des traitements préventifs sont indispensables. Ils permettent d’éviter la propagation des insectes xylophages. 

Profitez de cette étape également pour déterminer les travaux à mettre en place pour consolider votre structure et déterminer le budget nécessaire. Toutefois, pour faire des économies, il est conseillé de demander plusieurs devis. Ainsi, vous pourrez choisir le prestataire qui vous convient le mieux en termes de prix et de qualité. 

Une fois que l’état a été vérifié, il sera nécessaire de s’assurer que le bois est capable de supporter une charge complémentaire. En effet, une isolation thermique est indispensable lors de l’aménagement des combles. Par conséquent, vous devrez insérer un nombre important de plaques de plâtre et disposer une fenêtre de toit. Face à cela, la structure de votre logement devra supporter une charge plus importante au mètre. De ce fait, le professionnel devra réaliser un diagnostic pour prendre en compte les composants que devra supporter votre plancher et approuver le bilan des solives ainsi que de leur dimensionnement pour aménager les combles. 

Pourquoi déterminer si la charpente est adaptée à un aménagement des combles ?

L’encombrement qu’occasionne la charpente au niveau de la superficie habitable est important. Face à cela, il est conseillé de programmer des travaux adaptés à la nature de la charpente pour la modifier. Grâce à cela, vous pourrez profiter d’un volume plus important sans avoir à déposer la toiture. 

la charpente est adaptée à un aménagement des combles

Dans le cas d’une charpente traditionnelle, vous pourrez profiter sans nul doute d’une superficie aménageable. Dans le cas contraire, vous devrez prévoir des travaux qui auront pour but une diminution de la hauteur du poinçon pour déposer une autre poutre à disposer en hauteur et à poser au niveau de jambes de force. 

Pour ce qui est d’une charpente industrielle, il faudra analyser les fermettes. En effet, dans le cas d’une forme en A, les fermettes sont adaptées pour aménager des combles. Par contre, dans le cas d’une forme en W, il est nécessaire de entièrement reprendre la charpente pour concevoir des fermettes en A. Grâce à cela, vous pourrez profiter d’une modification de la répartition des charges. Vous pourrez bénéficier d’un nouveau plancher porteur qui résistera mieux jambes de forces et à leur pressions. Pour leur disposition, elles occupent la partie inférieure du bois incliné qui sont à leur tour joint grâce à des entraits surélevés.

Comment solidifier le plancher pour l’aménagement des combles ?

Le caractère porteur du plancher à une importance capitale pour la constitution des combles. En effet, il doit être capable de supporter le poids de l’ameublement, des cloisons, des matériaux d’isolation ainsi que des divers autres aménagements.

Par conséquent, son renforcement est indispensable et la disposition d’une sous-couche acoustique en dessous du revêtement est nécessaire. C’est ainsi que vous pourrez profiter d’un grand confort phonique.

Enfin, dans certains cas, l’aménagement des combles requiert la rénovation du plancher.

Monter des cloisons pour aménager les combles

Ce ne sont pas des travaux obligatoires. En effet, monter des cloisons pour ce type de projet dépendra du type de lieu de vie que vous désirez créer. Ainsi, vous pourriez concevoir plusieurs pièces dans le cas d’une superficie considérable des combles. Dans ce cas, vous devrez vous assurer de la disponibilités de plusieurs critères. Parmi les plus importants, on peut citer la disposition de cloisons. Cependant, veillez à éviter les installations avec un poids élevé qui risque de dégrader le plancher ou de causer son effondrement. Sinon, vous devrez le renforcer avant toute installation lourde. 

En outre, vous devez également vous inquiéter de la circulation de la lumière qui peut se faire à travers le cloisonnement. Ainsi, lorsque vous combinez la disposition de fenêtres de toit à l’installation de cloisons (ajourées, semi-vitrées, vitrées), il vous sera possible de profiter de la luminosité dans l’ensemble des combles. 

Monter des cloisons pour aménager les combles

S’assurer de la performance de l’isolation de vos combles

Lors de l’aménagement des combles, vous devez vous assurer que durant la saison estivale, il fera frais, tandis que durant la saison hivernale, il y fera chaud. Pour ce faire, l’unique alternative est de créer une bonne isolation qui vous permettra de profiter de bonnes performances énergétiques pour tous la maison. 

Dans ce cas, vous pourrez vous tourner vers 2 options. Tout d’abord, il y a l’ITI (isolation par l’intérieur) qui est très utilisé, surtout lorsque le toit est en bon état. Ainsi, sa mise en œuvre est facile. Toutefois, elle présente l’inconvénient de diminuer le volume.

La seconde solution consiste en l’ITE (isolation par l’extérieur) qui nécessite des travaux plus importants. De plus, son prix est bien plus élevé. Toutefois, lors de la reprise de la toiture, l’espace est considérablement optimisé et il est conservé dans son entièreté. 

S’assurer du niveau de lumière naturelle disponible dans vos combles

Pour des combles bien éclairés, il est nécessaire que la surface vitrée représente au moins un sixième de la superficie habitable. Ainsi, en fonction de votre budget et de vos envies, vous pourrez choisir de placer des velux, des lucarnes, des verrières, etc. Vous devez également prendre en compte la configuration de la charpente ainsi que la réglementation sur les vis-à-vis. 

La possibilité d’installation d’un escalier

L’accès aux combles ne peut se faire que grâce à un escalier. En effet, étant donné qu’ils sont généralement considérés comme des espaces de rangement, vous devrez y accéder aisément. Pour ce faire, vous pourriez opter pour : 

  1. une trappe ;

  2. un escalier ;

  3. une échelle.

Dans le cas des combles perdus, vous pourriez opter pour l’échelle escamotable que vous pourrez déplacer à chaque fois que vous en avez besoin. Par contre, dans le cas de combles à utiliser comme espace de vie, la solution la plus adaptée est sans conteste l’escalier. Cependant, pour y parvenir, vous devrez procéder à la création d’une ouverture au niveau du plancher. Ajoutez à cela que vous devrez occuper un espace de la superficie habitable. Sans oublier également que pour sa conception, il sera nécessaire de prendre en compte la hauteur entre les deux sols, le recul disponible, la taille de l’ouverture, la pente de l’escalier.

La possibilité d’installation d’un escalier

Se renseigner sur les obligations réglementaires pour l’aménagement des combles

Tout d’abord, vous devez savoir que vous devrez effectuer diverses démarches antérieures à l’aménagement des combles. En effet, même si les combles sont déjà existants, ils ne sont pas classés comme étant surface habitable. De ce fait, pour rendre cette transformation possible, le propriétaire devra effectuer plusieurs démarches administratives, mais aussi mettre en place plusieurs obligations légales. 

Ainsi, vous devrez définir votre projet et déterminer sa vocation pour vous informer des démarches à suivre et des obligations légales pour commencer le chantier. 

Commencez par la mairie, pour les informer de votre projet et déterminer si vous avez besoin uniquement d’une autorisation de travaux ou d’un permis de construire. Demandez également à ce que l’on vous fournisse le PLU (plan d’urbanisme local). De manière générale, le permis de construire est nécessaire dans le cas d’un habitat situé à proximité d’un site historique ou lors de la création d’une superficie habitable dépassant les 20 m². Ainsi, lorsque la surface habitable créée est inférieure à 20 m², vous pourrez aménager vos combles avec une simple autorisation de travaux. 

Ensuite, dans le cas d’une maison dotée d’une surface habitable supérieure à 150 m2 suite à l’aménagement des combles, le propriétaire doit impérativement recourir aux services d’un architecte. 

Après cela, il faudra faire une déclaration aux impôts concernant le changement de la superficie habitable. Pour ce faire, le propriétaire dispose d’un délai de 3 mois après la fin des travaux pour le faire. Ainsi, cela pourrait avoir une influence sur la taxe foncière et la taxe d’habitation. 

Enfin, il faudra mettre à jour votre contrat d’assurance, en indiquant ce changement de superficie habitable à votre assureur. 

Par contre, vous devez savoir que vos voisins disposent d’un droit de recours, même si les travaux sont en respect total de la réglementation et des normes en vigueur. Ainsi, après avoir affiché le permis de construire, ces derniers disposent de 60 jours pour s’opposer à cet aménagement. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est conseillé d’évoquer ces changements lors de la réunion avec votre syndic.

Se renseigner sur les obligations réglementaires pour l’aménagement des combles

Quel est le coût d’un aménagement de combles ? 

Lorsque les travaux d’aménagement des combles requièrent la modification de la toiture, le budget peut vite devenir faramineux. Par contre, dans le cas d’un aménagement de base, avec une isolation par l’intérieur pour le toit, sans modifier la toiture, vous pourrez compter entre 350 à 600 euros par mètre carré. Cependant, il ne faudra pas oublier d’inclure le coût des travaux de raccordement, du mode de chauffage utilisé ainsi que de l’installation potentielle d’un escalier. 

Cependant, un budget pouvant aller jusqu’à 1 500 euros par mètre carré est nécessaire pour l’aménagement des combles qui requiert une surélévation du toit et la mise en place d’une salle de bain. 

Pour finir, il est indispensable que le budget nécessaire pour l’aménagement de vos combles ne vous décourage pas. Car, en mettant en place certaines conditions, il vous sera possible de financer votre projet. Et ce grâce à des aides de l’État. Cela est dû au fait que ce type de travaux permettent à chaque logement de profiter d’une performance énergétique plus importante. Face à cela, on vous conseille de vous renseigner sur les conditions d’accès aux aides de l’État pour l’aménagement des combles. Comme les Certificats d’Économies d’Énergie, Ma Prime Rénov’ ou encore à la TVA à 5.5 %.

More articles

Latest article