7.8 C
Paris
vendredi, février 23, 2024

Comment rénover votre maison ancienne ?

Must read

Les maisons anciennes ont un charme exquis. Cependant, lorsqu’elles sont mal entretenues, celles-ci deviennent une source qui consomme beaucoup d’argent. Face à cela, pour faire des économies sur le long terme, la meilleure solution est de la rénover. Néanmoins, avant de vous lancer dans ce projet, il est nécessaire de comprendre son amplitude. Dans la suite de ce guide, vous pourrez découvrir le processus à suivre pour réussir la rénovation de votre maison ancienne. 

Se renseigner sur l’aspect législatif de la rénovation d’une maison ancienne

Il ne faut pas vous hâter dans le lancement des travaux de rénovation de votre maison ancienne. En effet, avant de débuter, vous devrez déterminer le cadre dans lequel s’inscrivent vos travaux de rénovation et de réhabilitation. Ainsi, dans le cas de la localisation au sein d’un périmètre protégé nécessite le respect de certaines obligations légales différentes de celles qui incombent aux biens immobiliers modernes. Ces dernières sont également différentes lorsque le bien est classé monument historique. 

Dans le cas d’une maison ancienne simple, il faudra uniquement s’assurer du respect des contraintes mises en place par le Plan Local d’Urbanisme lié à votre commune. Vous devrez également informer la mairie des travaux que vous comptez réaliser. Dans la majorité des cas, cela se fait à travers une déclaration de travaux. 

Ensuite, lorsque la maison ancienne que vous désirez rénover est localisée dans un périmètre protégé, vous devez impérativement recourir aux services d’un architecte. Ce dernier va examiner votre projet et l’ensemble des travaux que vous désirez réaliser. Une fois que vous aurez obtenu son aval, vous pourrez déposer la déclaration des travaux auprès de votre mairie. 

Se renseigner sur l’aspect législatif de la rénovation d’une maison ancienne

Enfin, si votre bien immobilier ancien est classé comme étant un monument historique, vous devrez consulter un architecte. Mais cette fois-ci, ce dernier devra être spécialisé dans les Monuments historiques. L’autre spécificité concernant ce type de maison ancienne est lié au lieu de dépôt de la demande de travaux. En effet, celle-ci doit se faire auprès de la DRAC (direction régionale des affaires culturelles). 

La rénovation d’une maison ancienne nécessite-t-elle le recours à un architecte ?

Aucune loi ne vous intime le recours aux services d’un architecte pour la rénovation d’une maison ancienne. Par contre, si la superficie habitable est supérieure à 150 mètre carré, vous n’aurez nul autre choix que celui de faire appel à ce professionnel. 

Estimer les travaux de rénovation d’une maison ancienne

C’est une étape très importante dans votre processus de rénovation. En effet, c’est à travers elle que vous pourrez effectuer une évaluation de l’envergure des travaux de rénovation nécessaire pour la réussite de votre projet. Ainsi, le propriétaire devra s’assurer que son étude mette en évidence l’état réel du bâti. 

Pour ce faire, il faudra étudier l’état des fondations ainsi que de la maçonnerie et déterminer s’il est nécessaire de rénover la charpente de la maison ancienne. Dans plusieurs cas, on retrouve cette partie de la maison infestée de parasites. Si c’est votre cas, il faudra mettre en place un nettoyage adapté. 

Ensuite, vous devrez vous intéresser à l’état de la couverture, en analysant : 

  1. les ardoises ;
  2. la chaume ;
  3. les tuiles.

Vous ne devrez pas non plus négliger la présence de traces d’humidité dans votre bâtisse. Car, à long terme, cela aura un impact sur sa résistance et sa durabilité. 

L’isolation du logement est également un paramètre important à analyser avant d’entamer les travaux de rénovation de votre ancienne maison. C’est ainsi que vous pourrez vous assurer du niveau d’isolation de ses menuiseries. 

En outre, lors de la construction des maisons anciennes, les normes auxquelles elles répondaient ne sont plus d’actualité, surtout en termes de réseau électrique et de plomberie. Par conséquent, il faudra faire une étude de ses deux réseaux pour déterminer s’ils sont en norme ou pas. 

Après cela, vous devrez étudier les performances énergétiques du logement et son système de chauffage. Cela permettra de déterminer les améliorations qu’il sera nécessaire d’effectuer. 

Vous devrez également étudier les divers revêtements. 

Enfin, dans le cas de la nécessité de réaliser une redistribution des volumes intérieurs, une cassure des cloisons est parfois indispensable. 

Durant la phase d’estimation des travaux, un accompagnement de la part d’un expert en bâtiment est nécessaire. Il pourra effectuer un diagnostic plus profond et détaillé. Ce qui évitera l’apparition de soucis durant les travaux. Ainsi, vous n’aurez pas à engager des frais complémentaires. 

Estimer les travaux de rénovation d’une maison ancienne

Comment débuter la rénovation d’une maison ancienne ?

Lorsqu’on envisage de rénover une vieille maison, le projet paraît, de prime abord, un défi qu’on ne pourra pas relever. En effet, tout nous paraît ancien. Ainsi, déterminer la partie par laquelle commencer est assez difficile. 

Améliorer le confort thermique

Pour ce faire, il faudra commencer par vous assurer de la solidité du toit ainsi que des murs. Puis la seconde étape sera sans conteste la rénovation énergétique. Ainsi, c’est l’atteinte d’un confort thermique idéal qui doit être le principal objectif à atteindre lors du lancement de ce projet de rénovation. Il faudra, de ce fait, entamer des travaux pour : 

  • remplacer les fenêtres ;
  • isoler le toit ;
  • rendre les murs étanches. 

Ainsi, vous pourrez atteindre des températures plus élevées pour décaper les poutres visibles ou encore installer une cuisine moderne. 

Il faut savoir que pour cette première partie, à savoir l’amélioration du confort thermique, il vous sera possible de solliciter les aides de l’Etat. 

Le plan interne de l’ancienne maison

Au cours de cette deuxième phase, vous pourrez penser à la destruction d’un mur porteur pour ouvrir le salon vers la cuisine. Vous pourriez également penser à l’aménagement du rez-de-chaussée ou à la sécurisation de la salle de bain en la mettant en normes au niveau de la plomberie et de l’électricité. 

Dans ce cas, le choix des travaux doit se faire en fonction du budget dont vous disposez. Le tout est de veiller à avoir une maison adaptée à une utilisation quotidienne. Par exemple, le tableau électrique qui était utilisé au moment de la construction de votre maison ancienne ne peut répondre à vos besoins actuels. Cela est dû au fait que vos besoins en électricité ont évolué. De ce fait, il faudra le changer. 

Le plan interne de l’ancienne maison

L’évaluation de l’envergure des travaux

Une fois l’étude précédente effectuée, il est possible de réaliser une évaluation de l’amplitude des travaux à effectuer afin de réussir la rénovation de la maison ancienne. En effet, vous êtes maintenant capable de classer les travaux entre le ravalement de façade, la remise en norme, l’isolation ainsi que les travaux de rénovation intérieur.

Néanmoins, vous devez réaliser que plus la superficie de la maison est importante, plus le capital dédié à la rénovation s’étale. Néanmoins, comparé à la rénovation d’un studio en métropole, ce type de projet revient moins coûteux. Ainsi, peu importe la superficie d’une cuisine, par exemple, il faudra un nombre d’équipements de base similaires. Par contre, pour le carrelage, il en faudra plus. Face à cela, il est recommandé de réemployer les matériaux locaux. Vous pourrez également vous servir de mobilier vintage. D’ailleurs, cela ira parfaitement avec la déco de votre ancienne maison. 

De ce fait, vous pourrez réduire le prix pour rénover la cuisine de cette ancienne maison. 

Comme ultime conseil durant cette phase, vous pourrez recourir à l’utilisation d’une liste qui détaillera l’ensemble des tâches à effectuer au niveau de chaque pièce. 

Définir le prix des travaux de rénovation de la maison ancienne et vos priorités

Pour rénover une maison ancienne, le budget moyen nécessaire varie de 1 500 à 2 500 euros pour le mètre carré. Cependant, il est important de réaliser que plusieurs facteurs peuvent impacter le budget de base. Ce qui peut amener à sa réduction, ou au contraire à l’avoir en triple. Par conséquent, vous devrez prendre en compte : 

  1. le choix des matériaux ;
  2. la nature des travaux effectuer ;
  3. la durée du projet. 

Ainsi, il faudra opter pour la priorisation de quelques postes, au détriment d’autres, selon le budget disponible. Ainsi, dans le cas d’un gain de confort, lors de la rénovation de votre bien immobilier ancien, il est conseillé de prioriser l’isolation, l’assainissement ainsi que le respect des normes électriques. 

Les travaux qu’il est possible de réaliser avec un budget de 50 000 euros 

Étant donné le prix moyen nécessaire pour rénover une ancienne maison, avec ce budget, la superficie que vous pourrez rénover est à partir de 20 mètres carrés. Ainsi, dans le cas d’une superficie importante, vous devrez opter pour la priorisation de quelques pièces. Face à cela, il faudra choisir la salle de bain et la cuisine qui devront être en excellent état. Après cela, il faudra que vous rénoviez au minimum une pièce pour que vous puissiez y passer la saison hivernale au chaud. 

Les travaux qu’il est possible de réaliser avec un budget de 50 000 euros 

Réduire le coût de la rénovation de votre logement avec les subventions et les aides de l’État

Votre budget peut être bien employé en ayant recours aux aides pour la rénovation énergétique que fournit l’État.

Tout d’abord, il y a MaPrimeRenov qui vous permet de profiter d’un versement pouvant aller jusqu’à 20 000 euros, en fonction de vos ressources. C’est une aide qui permet de prendre en charge les travaux visant à améliorer l’isolation et à changer de type de chauffage. Ainsi, si votre ancienne maison est équipée d’une cuve à fuel, pensez à la remplacer par un chauffage plus respectueux de l’environnement, en ayant recours à cette aide. 

Ensuite, on retrouve les aides de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’habitat qui peuvent prendre en charge plus de la moitié du montant nécessaire pour rénover un logement ancien. 

Vous pourrez aussi recourir aux CEE (certificats d’économie d’énergie) qui financent les travaux d’isolation et de changement de chauffage. Ce sont les distributeurs d’énergie qui les financent. Cela s’applique également à la Prime Énergie. 

Vous pourriez aussi bénéficier d’aides en ayant recours à la caisse de retraite à laquelle vous êtes affilié. Ils permettent la prise en charge des divers travaux visant à optimiser l’accès aux logements anciens. 

En 2013, l’Etat a aussi mis en place l’aide à la rénovation pour les maisons anciennes. 

Outre ces aides, vous pouvez recourir à l’usage de prêt, comme ceux de la CAF (caisse allocation familiale) ou celui de l’éco-PTZ

Pour finir, les propriétaires peuvent aussi solliciter les dispositifs de l’exonération de taxe foncière ainsi que la TVA réduite à 5 %. 

L’étape finale de la réalisation des travaux

Il est nécessaire de maîtriser plusieurs corps de métier pour mener à bien un projet de rénovation de maison ancienne. ajoutez à cela, qu’il faudra y consacrer de l’énergie et surtout beaucoup de temps. Par conséquent, réaliser soi-même ce type de projet présente comme unique avantage celui de la réduction du budget ou encore de la fierté que vous pourrez en tirer. 

Face à cela, il est plutôt recommandé de recourir aux services d’un professionnel qui pourra restaurer convenablement votre maison. Ce dernier a une meilleure organisation et pourra programmer un plan de projet plus établi. 

Vous ne devrez pas non plus négliger la programmation de l’intervention de chaque artisan.

Les principales étapes par lesquelles passe ce type de rénovation sont l’assainissement et la réfection du gros œuvre. 

Ensuite, il faudra rénover la toiture, la charpente ainsi que la plomberie. 

Les artisans devront aussi mettre en normes le réseau électrique et veiller à remplacer les équipements de chauffage qui ne fonctionnent plus. 

la réalisation des travaux

Après cela vient l’étape de l’isolation de la toiture, des murs ainsi que des combles. 

En dernier lieu, il faudra entamer les finitions. Celles-ci s’articulent autour de l’ameublement, le remplacement des revêtements ainsi qu’avec la décoration. 

Pour conclure, avant d’entamer les travaux, il est nécessaire de penser à votre quotidien durant le ce projet. De ce fait, si vous n’avez pas où partir et que vous désirez simplement rester dans votre maison, il faudra vous préparer à être en inconfort pendant cette période. 

Par contre, si cette maison est une résidence secondaire, vous n’aurez pas à souffrir de cet inconfort. Cependant, pensez aux déplacements quotidiens que vous devrez effectuer. En effet, votre présence sur le chantier et son suivi est essentiel. De ce fait, veillez à prévoir un moyen de déplacement, un budget adapté et du temps. 

More articles

Latest article