13.5 C
Paris
mercredi, août 4, 2021

Comment rénover une maison de maître ? | Astuces pour une opération réussie

Must read

Quand on évoque une maison bourgeoise, l’image qui nous vient à l’esprit est celle d’une ancienne bâtisse majestueuse. Composée d’une façade imposante, de pièces spécieuses, de hauts plafonds, et de décoration élégante, c’est un vrai patrimoine historique.

Ainsi, rénover une maison de maître consiste à moderniser et aménager les lieux, tout en préservant le style et les matériaux nobles de la bâtisse. Un dilemme d’autant plus difficile à relever que le projet nécessite un investissement financier important.

Quelles sont les étapes de rénovation d’une maison de maître ? Et comment procéder pour mener cette opération à bien ? On vous dit tout !

Les caractéristiques d’une maison de maître

Les maisons de maître sont d’anciennes constructions datant du 19e siècle, notamment avant l’an 1914. On en retrouve aussi bien en ville qu’en milieu rural, en France et en Belgique.

En effet, pour envisager de rénover une maison de maître il faut connaître leurs caractéristiques essentielles à respecter lors des travaux.

Ces demeures d’architecture distinguée, souvent entourées de dépendances agricoles, appartenaient aux classes sociales aisées, dont les notaires et les bourgeois. On les identifie facilement par leur :

  • Façade externe symétrique, en briques et en pierres, parfois apparentes ;
  • Grandes fenêtres qui inondent l’intérieur de lumière ;
  • Salles spacieuses et nombreuses: hall, pièces de réception, salle à manger, salon, chambres, etc.
  • Plafonds allant jusqu’à 4 m de haut ;
  • Escaliers travaillés dotés de rampes en bois, en pierre ou en fer forgé ;
  • Cheminées antiques conçues en marbre ou en bois.

L’architecture des maisons bourgeoises capture l’esthétique de l’époque. Les parquets, les boiseries, ainsi que les luxueuses décorations apportent un charme unique en son genre.

De plus, des terrasses et espaces extérieurs y sont souvent aménagés. Cela crée donc un cadre agréable si la rénovation de la maison de maître s’y prête.

Nos conseils avant de rénover votre maison de maître

Comme vous vous en doutez, rénover une maison de maître est une lourde tâche. L’objectif est de maintenir le bon équilibre entre respect de l’œuvre, et l’apport de certains conforts et de modernité. Par conséquent, il est préférable de préparer ce projet de restauration à l’avance.

Avant tout, il faut vérifier si la demeure est classée parmi le patrimoine. Dirigez-vous à la Direction Régionale des Affaires Culturelles pour connaître le statut historique. En effet, ceci pourrait impliquer l’usage de matériaux authentiques et originaux pour la rénovation.

 

renover maison de maitre

Pour une estimation exacte, on vous recommande de faire appel à un professionnel de rénovation de maison de maître. Un maître d’œuvre ou un architecte s’assureront de la coordination entre vos équipes d’artisans sur tous les plans (sécurité, qualité de prestation, etc.).

De la sorte, vous ferez des économies et vous n’aurez pas à refaire un travail mal fait. La technique et le savoir-faire doivent être de mise !

Enfin, sachez que le statut de votre habitation peut vous faire bénéficier d’aides financières. Vous pouvez obtenir une subvention de la DRAC, ou profiter de la loi sur le mécénat, si la bâtisse est classée.

De même, si vous réalisez la rénovation énergétique auprès d’artisans Reconnus Garants de l’Environnement, vous aurez le droit à une réduction de TVA ou d’une prime particulière.

Les étapes de rénovation d’une maison de maître

En fonction de l’état de votre propriété, vous aurez besoin de passer par une, plusieurs, ou toutes les étapes suivantes lors de sa rénovation.

 

1. Assurer le clos et le couvert de votre maison

Tout d’abord, pour des raisons de sécurité, vous êtes obligé de commencer par la charpente et la toiture de la bâtisse. C’est d’autant plus important si elle n’a pas été habitée sur de longues périodes. Négliger cette étape peut engendrer d’immenses dommages, c’est donc un détour obligatoire avant de passer au reste.

Après vérification, un charpentier ou un couvreur expérimenté vous conseillera de renforcer ou de remplacer entièrement ces deux structures. Le tarif de cette opération varie en fonction de la taille et du type de bois utilisé.

Il est possible de profiter de cette période pour réaliser d’autres interventions utiles comme :

  • L’isolation thermique et la réfection du toit par méthode traditionnelle ou par l’extérieur ;
  • La réparation du grenier qui pourrait être assez délabré ;
  • Le remplacement des fenêtres du toit ;
  • La mise en place d’un traitement anti-insectes xylophages pour protéger la charpente de votre habitation.

2. La remise aux normes de votre maison de maître

Deuxième étape de la restauration de votre maison bourgeoise : la remise aux normes des réseaux d’électricité et de plomberie. S’ils ont été revus récemment, vous pouvez vous en passer, mais dans le cas inverse : c’est impératif de les revoir !

remise au norme maison maitre

 

Vos systèmes d’électricité et d’eau doivent être conformes aux réseaux locaux. Des professionnels pourront les adapter facilement pour que vous n’ayez pas de problèmes ultérieurement.

C’est aussi le moment de revoir la distribution d’eau chaude et le système de chauffage de votre maison de maître. Étant donné la superficie de la demeure, on vous conseille deux options efficaces et économiques :

  • Le chauffage central, soit la chaudière avec diffusion par radiateurs : une alternative pas chère ;
  • La chaudière à granulés de bois, qui est tout aussi performante.

3. L’isolation thermique et acoustique

Les anciennes maisons sont connues pour les déperditions énergétiques et thermiques. Le choix du type d’isolation dépend avant tout de la nature des murs et de l’architecture de l’habitation. On vous conseille également d’opter pour de nouveaux modèles de fenêtres isolantes.

Si vous vous situez près d’une source d’irritation sonore, une isolation acoustique pourrait être envisagée.

Une fois tout ceci fait, il faudra installer un système de ventilation. Effectivement, la circulation de l’air sera compromise, donc mieux vaut avoir de quoi équilibrer la situation !

4. Rénovation des sols de la maison et décoration intérieure

C’est la dernière étape ! Si l’état du parquet de votre habitation laisse à désirer, il est préférable de le remplacer par des revêtements modernes. Avant de faire ça à l’étage, pensez à tester la solidité du plancher, de peur qu’il ne s’écroule.

Notez de côté un plan de redistribution des pièces à exécuter lors de la rénovation de votre maison de maître. On n’oubliera pas d’aménager la cuisine et la salle de bain. Il vous reviendra de garder ou de changer la façade. La peinture et le papier peint usés, eux aussi, doivent être changés.

D’autre part, vous serez libre de revoir la décoration intérieure comme bon vous semble. Deux options s’offrent à vous. Soit, vous décidez de garder le style décoratif authentique de la demeure. Soit, vous modernisez la déco et vous apportez votre propre touche à votre maison de maître.

Un dernier point, n’oubliez pas de redonner vie au jardin, surtout si vous comptez vendre votre bien dans un second temps.

Rénover sa maison de maître : des travaux conséquents à mener

 

Rénover sa maison de maître demande souvent de la réflexion car les travaux à engager sont très important. Tout d’abord, ce n’est pas simple de rénover une bâtisse qui a parfois 50 ou 60 ans d’âge. De plus, cela nécessite des travaux à maîtriser au « gant de velours » étant donné la fragilité à certains endroits de la structure. C’est pourquoi lors des rénovations de votre maison de maître, le spécialiste de ce type de travaux sera d’une aide précieuse. 

Tout d’abord, comme évoqué dans cet article, il faut cibler les rénovations : toiture, isolation, les sols, les combles. Il faut cibler des travaux prioritaires dans votre maison de maître. Le spécialiste en maison de maître vous guide. Il apporte toute son expérience pour mettre en place les travaux dans les lieux stratégiques. En premier lieu, les combles et la toiture. De plus, il n’oublie l’isolation thermique et acoustique de votre maison de maître ; En fonction de ce que vous lui demandez, il fournit des idées pour mener à bien la rénovation de la maison de maître.

Si vous constatez un sol craquelé et avec une mauvaise isolation phonique, si vous constatez des murs humides, vous observez des fuites dans la toiture ou des fenêtres usées, faire appel à votre spécialiste des travaux de maison de maître est indispensable. Cependant, avec l’accumulation des travaux, il faut prévoir un moyen d’évacuation : la benne à gravats. 

La benne d’évacuation : une location à anticiper

 

Même pour les maisons de maître il faut évacuer les gravats. En outre, prévoir la location d’une benne de grande taille si les travaux demandent l’évacuation de plusieurs centaines de mètres cubes de déchets. Cette location de la benne se prévoit plusieurs jours à l’avance pour les particuliers. Par conséquent, il faut miser sur un format qui soit plus important que le volume de travaux engagé. Pour vous, et votre maison de maître, cela permet d’évacuer en seule fois tous vos gravats.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article