14.8 C
Paris
mercredi, mai 29, 2024

Comment faire pour programmer une rénovation écologique de votre logement ?

Must read

Atteindre un niveau de performance au sein de votre logement, et le rendre plus vert, représente l’objectif que se sont fixés bon nombre de foyers en France, pour cette année. Toutefois, pour que votre bien soit plus respectueux de l’environnement, il est nécessaire de connaître les spécificités d’un logement dit écologique. Mais surtout de s’informer sur les modalités à mettre en place pour réaliser une rénovation qui répond aux normes écologiques. Dans la suite de ce guide, retrouvez comment rénover votre logement tout en préservant votre logement. 

Le principe de la rénovation écologique

Afin de comprendre ce qu’est la rénovation écologique, il est nécessaire de s’intéresser à la rénovation simple pour la différencier de celle qui est écologique. 

Qu’est-ce qu’une rénovation simple ?

Le principe de la rénovation, de manière générale, est la remise en état d’un logement de façon partielle ou totale, afin de réaliser des améliorations tant au niveau interne qu’externe. Cela permettra généralement d’atteindre un logement plus moderne et une évolution positive des performances énergétiques. 

Vous pouvez choisir de toucher uniquement certaines pièces / parties du logement ou effectuer des travaux de rénovation sur l’ensemble du bâti. Toutefois, peu importe les travaux programmés, il est nécessaire que vous veilliez à avoir une bâtisse qui soit en adéquation avec les normes modernes, en vigueur au sein du domaine de l’habitat. Les principales normes à respecter sont RE 2020 et RT2012.

Lorsqu’on entame une rénovation, la maison peut subir des travaux de : 

  1. charpente ;
  2. gros œuvre ;
  3. électricité ;
  4. chauffage ;
  5. isolation ;
  6. plomberie.

Le choix des travaux de rénovation énergétique à mener dans votre maison dépendra du budget dont dispose le propriétaire. Ainsi, il peut s’agir d’une rénovation entière de la maison, une rénovation totale de parties spécifiques du logement ou encore d’une rénovation décorative avec le changement de revêtement de sol ou de peinture. 

Le principe de la rénovation écologique

Qu’est-ce qui caractérise une rénovation verte ?

Vous retrouverez toutes les spécificités de la rénovation classique, au sein de la rénovation verte. Mais à cela, il faudra ajouter la prise en compte des enjeux environnementaux pour remettre à neuf une bâtisse. En effet, elle contribue à apporter concrètement des éléments de réponse face aux problématiques environnementales et celles du réchauffement climatique. Ce qui réduira considérablement l’empreinte en carbone de votre maison.

À travers la rénovation écologique, le propriétaire désire atteindre l’objectif de la transformation d’une maison ancienne, définie comme étant une passoire thermique, en un logement qui respecte l’environnement. 

Afin d’y parvenir, il faudra bien choisir les matériaux à utiliser, mais également les techniques adaptées. Ces derniers devront permettre d’atteindre un niveau de performance énergétique plus important et ne pas être néfaste pour l’environnement. 

Enfin, contrairement à une rénovation simple, la rénovation écologique ne peut être partielle. En effet, elle inclut la charpente, le gros œuvre, l’électricité, le chauffage, l’isolation ainsi que la plomberie. Car, c’est l’unique manière de rendre réellement votre maison plus verte.

Réussir la rénovation écologique de votre logement 

Avant d’entamer la rénovation écologique, il est nécessaire de planifier votre projet en faisant un choix convenable concernant les techniques, les réflexions ainsi que les matériaux. 

La planification de votre projet

Lorsque l’on entame une rénovation écologique, on a pour objectif d’avoir une maison qui respecte l’environnement. Ainsi, il faudra bien définir votre projet.

Éviter le gaspillage et privilégier le recyclage

Lors de la planification de la rénovation écologique, il est nécessaire d’éviter tout gaspillage de matériaux et de minimiser la production de nouveaux objets. Afin d’y parvenir, établissez une liste qui répertorie uniquement les produits dont vous avez besoin. D’ailleurs, parmi les erreurs courantes, on peut indiquer l’achat à outrance de câbles électriques. Il faudra déterminer ce dont vous aurez besoin, pour acheter le nombre équivalent. 

Ensuite, opter pour la rénovation verte, c’est opter pour des techniques qui se basent sur la réutilisation de produits anciens ainsi que sur le recyclage. Cela peut se faire à travers l’intégration de composants de seconde main. Sinon, il est possible de réutiliser des produits provenant de votre ancien logement. Par exemple, vous pouvez ne pas jeter vos cadres de fenêtres, et les réutiliser.

Éviter le gaspillage et privilégier le recyclage

Rénovation verte et bioclimatique

Une adaptation au milieu naturel est primordiale lors de la mise en place d’un projet de rénovation écologique. De ce fait, chacun des travaux de rénovation planifiés doit minimiser son impact sur son environnement. 

Vous devrez également privilégier des techniques spécifiques lors de la rénovation bioclimatique. C’est ainsi que vous pourrez bénéficier des avantages de votre environnement et profiter d’un logement combinant écologie et économie. 

Vous devez savoir qu’une conception bioclimatique doit être en conformité avec : 

  • le niveau d’exposition ;
  • le climat ;
  • l’environnement dans lequel évolue l’habitation ;
  • les spécificités de la zone géographique.

Ainsi, il vous sera possible de bénéficier d’un meilleur confort avec une consommation énergétique réduite au maximum. Parmi les solutions vers lesquelles vous pourrez vous tourner, on peut indiquer l’installation de vos fenêtres, principalement dans les côtés où votre logement est exposé au soleil. C’est ainsi que vous pourrez profiter d’une génération de chaleur naturelle. 

Le seuil énergétique

Pour qu’une maison soit écologique, il est important de diminuer l’électricité que vous consommez au maximum. D’ailleurs, nous recommandons de ne pas dépasser les 50 kWh / mètre carré. Afin d’y parvenir, donnez la priorité à l’isolation, que vous devrez combiner avec l’intelligence bioclimatique. Ainsi, vous ne serez pas obligé d’utiliser des lumières artificielles et d’ajouter des appareils électriques supplémentaires. 

Enfin, vous pouvez également installer une production d’énergie photovoltaïque, caractérisée par l’autoconsommation, et dotée d’un système de stockage écologique. 

Le seuil énergétique

L’utilisation de matériaux adaptés

Il est nécessaire de réaliser que l’utilisation de certains matériaux est plus adaptée que d’autres, lorsqu’on parle de rénovation verte. Ainsi, en optant pour ceux conçus spécifiquement pour respecter l’environnement, vous pourrez profiter d’un projet de rénovation en faveur du développement durable et respectueux de votre santé. 

La fabrication de ce type de matériaux est faite selon les normes du développement durable. De plus, leur conception est majoritairement faite à partir de : 

  1. ressources renouvelables ; 
  2. recyclage ;
  3. matières biosourcées (d’origine animale ou végétale).

Ce qui réduit considérablement leur impact environnemental et les rend moins nocifs pour votre santé. 

Ecomatériaux de gros œuvre

Dans le cas de la rénovation impactant la structure de votre maison, vous pourrez opter pour des matériaux plus verts que ceux mis en place habituellement pour les gros œuvres. Cela concerne donc les murs ainsi que la toiture. 

Pour ce qui est de la charpente, il n’est pas encore possible de se passer du bois. c’est le principal matériau qui permet d’avoir une construction convenable et sécurisée. Toutefois, la rareté de cette matière première a induit la nécessité de détruire des forêts ou à créer des exploitations artificielles avec un usage abusif d’engrais. Par conséquent, vous devrez impérativement vous renseigner sur la provenance de celui-ci. Il est préférable d’opter pour le bois provenant des implantations respectueuses du développement durable. Ainsi, vous créez une cohérence avec le projet de rénovation vert. 

En outre, au lieu de choisir le bois classique, il est possible de vous tourner vers le bambou. Il est connu pour sa capacité de pousse rapide, son abondance et la possibilité de se passer d’engrais pour l’atteinte de sa maturité. 

Dans le cas des gros œuvres en relation avec les sols et les murs, vous pouvez vous passer du béton classique. Ce qui est nécessaire puisqu’il représente plus de 7 % des émissions de dioxyde de carbone au niveau mondial. Ajoutez à cela qu’il est nocif pour votre santé et qu’il consomme une part importante de l’eau mondiale que nous utilisons. 

Parmi les alternatives disponibles afin de réaliser une rénovation verte, on peut citer l’argile expansée, le celitement, les briques de terre crue ou encore le béton cellulaire. 

Concevoir votre isolation avec des matériaux écologiques

Vous pourrez vous tourner vers les éco-matériaux pour isoler votre logement, au niveau acoustique et thermique. En effet, en raison de leurs spécificités, ils présentent de bonnes performances. 

Concevoir votre isolation avec des matériaux écologiques

Toutefois, il est préférable d’éviter l’utilisation de la laine de verre, qui est malheureusement très utilisée en France. Elle est à éviter en raison de son caractère polluant, surtout concernant son processus de fabrication. Ajoutez à cela qu’il est impossible de la recycler. Sans oublier son côté nocif pour l’environnement. Puisque la laine de verre peut être à l’origine de plusieurs irritations et allergies. 

Ainsi, durant la phase de l’isolation, les éco matériaux à privilégier sont la paille, la laine de mouton qui permet une régulation du niveau d’humidité et le lin. Sur le marché, vous pourrez aussi trouver l’ouate de cellulose, conçue avec du papier recyclé, la paille et le liège qui est connu pour sa légèreté. 

Les matériaux écologiques pour vos revêtements

Il est nécessaire de se renseigner sur la composition des peintures classiques. Ces dernières sont synthétiques et conçues à partir de chimie lourde et de pétrochimie. Ce qui les rend toxiques. Ajoutez à cela que l’ensemble de leur processus de fabrication engendre une importante pollution. 

Par conséquent, pour préserver votre santé et l’environnement, il faudra vous tourner vers des alternatives plus écologiques. On peut trouver sur le marché des peintures bio ainsi que des vernis et des colles dénués de toute trace de solvant. En outre, pour vous assurer de leur respect de l’environnement, il est recommandé de procéder à une vérification de leur labellisation (Ecolabel, NF 130 Environnement, etc). 

Enfin, le carrelage en terre cuite est à favoriser, lors du choix d’un revêtement de sol. Son niveau de pollution est plus bas, surtout durant sa fabrication, comparé au carrelage classique. Vous pourriez également envisager un revêtement de sol en pierres naturelles. Ainsi, avec du grès, du calcaire, du jonc de mer ou encore de l’ardoise, vous pourrez profiter d’un rendu assez original. 

Qu’est-il conseillé d’utiliser pour la couverture du toit ? 

Vous n’êtes pas sans savoir que le toit est responsable de plus de 30 % des déperditions de chaleur dans votre logement. Face à cela, une bonne isolation est nécessaire pour la toiture. Il ne faudra pas aussi négliger les combles, lors du processus de traitement des déperditions. 

La couverture du toit peut se faire avec du chaume, de la paille, de la terre cuite ou encore du cuivre de zinc. Néanmoins, les toits végétalisés sont en totale adéquation avec un projet de rénovation écologique. Car, il combine un logement tempéré et un rendu plaisant. Toutefois, vous devez savoir que l’entretien de ce type de toiture requiert l’utilisation de beaucoup d’eau. Par conséquent, il ne convient pas à l’ensemble des zones géographiques. 

L’importance du choix adapté du mobilier

Sur le marché français, les alternatives d’ameublement sont très diversifiées pour profiter à la fois d’une solution respectueuse de l’environnement et d’une décoration originale. Vous pourrez opter soit pour le mobilier : 

  1. Réutilisé : solution économique et verte. Vous pourrez utiliser des meubles qui ont déjà servi ;
  2. Durable : vous pourrez en trouver aussi bien au niveau de la décoration pour salle de bain, que pour votre literie ;
  3. Recyclé : permet de limiter le gaspillage et de profiter d’un mobilier qui a un moindre impact sur l’environnement.

Produire de l’énergie renouvelable

Afin de réduire votre empreinte carbone, à travers ce projet de rénovation vert, vous pourrez opter pour la production d’énergie renouvelable. Pour ce faire, il est possible de vous tourner vers l’installation d’un système éolien ou photovoltaïque. Ce qui vous permettra de produire votre propre électricité et réduire la partie que vous utilisez au niveau de l’énergie du réseau. En d’autre terme, votre électricité ne découle pas d’une production énergétique nucléaire ou carbonée. 

Produire de l’énergie renouvelable

Combien coûte un projet de rénovation écologique ?

De nombreux facteurs peuvent influencer le prix des travaux de rénovation écologique. En effet, le choix des matériaux, l’accessibilité du logement, l’ampleur des travaux sont tout autant de facteurs que vous devrez prendre en compte lors de la fixation du budget adapté. 

Il est nécessaire également de savoir que les coûts diffèrent d’un professionnel à un autre. Face à cela, nous recommandons constamment de demander plusieurs devis, pour sélectionner l’offre la plus intéressante. Par contre, ne vous dirigez pas instinctivement vers ceux proposant un prix bas, par souci d’économie. Optez pour l’offre présentant le meilleur rapport qualité / prix

More articles

Latest article