22.1 C
Paris
jeudi, juin 20, 2024

Découvrez le processus d’installation des panneaux solaires à domicile

Must read

La protection de l’environnement passe par plusieurs démarches et se fait à divers niveaux. Parmi les plus importants, on retrouve la production de sa propre énergie. Pour ce faire, il faudra procéder à l’installation de panneaux solaires dans votre domicile. Ce type d’équipement ne cesse de gagner en notoriété. Face à cela, il est nécessaire de s’informer sur les spécificités de ce projet, l’investissement indispensable pour sa mise en place, mais surtout sur sa rentabilité. Dans ce guide, on vous explique tout cela !

Comment déterminer si ma maison est adaptée pour l’installation de panneaux solaires ?

Les professionnels, comme les particuliers, ont aujourd’hui la possibilité d’accéder au photovoltaïque. Cependant, il faut savoir qu’un panneau solaire ne peut être installé dans votre maison que si des conditions bien spécifiques sont réunies. 

Tout d’abord, vous pourrez opter pour l’installation de panneaux solaires au sol. Cette dernière est habituellement fourni en kit et vous permet de profiter d’une puissance faible avec une hauteur assez basse. Néanmoins, il faut savoir qu’il sera nécessaire de faire le dépôt d’une déclaration de travaux préalable pour les installations ayant une hauteur supérieure à 1.80 m et une puissance de 3 kWc.

Par contre, si vous optez pour l’installation de panneaux solaires sur le toit, vous devez obligatoirement demander une autorisation, quelle que soit la hauteur ou la puissance. 

En outre, dans le cas d’un logement situé au niveau d’un site protégé, il est impératif de réaliser une déclaration préalable. 

l’installation de panneaux solaires

De manière générale, l’autorisation est octroyée sans soucis, si votre installation convient aux règles du Plan Local d’Urbanisme. 

L’installation de panneaux solaire sur un logement en location 

Dans ce cas, votre bailleur devra vous octroyer une autorisation pour l’installation de panneaux solaires sur la maison en location. Il faut savoir que dans ce cas, il est possible que l’investissement soit pris en charge par le bailleur lui-même. Cela se produit habituellement lorsque ce type de travaux apporte au logement une importante valeur ajoutée. 

Les conditions pour l’installation de panneaux solaires dans un logement en copropriété

Il est nécessaire d’organiser une assemblée générale du syndicat pour réunir tous les copropriétaires et avoir le raccord. Suite à cela, vous devrez également mettre en place les diverses démarches d’urbanismes liées à ce type d’installation. Pour ce qui est de la répartition des revenus / économies, elle se fait en fonction du rapport quota / part de chaque copropriétaire de l’immeuble. 

La rentabilité des panneaux solaires dans le nord de la France

Lorsque l’on parle de climat, en France, on distingue celui du Sud, de celui du Nord. En effet, dans les régions nordiques, le rendement photovoltaïque est bas, comparé à celui du sud. Cependant, il ne faut pas s’y méprendre : L’écart n’est pas énorme. Car, au niveau des panneaux solaires, l’importance ne concerne pas la chaleur, mais plutôt la lumière. De ce fait, lorsque le panneau photovoltaïque bénéficie d’une même exposition, il produira un taux équivalent, qu’il soit installé à Valence, Toulouse ou encore à Paris. De ce fait, il faudra uniquement veiller à ce qu’ils disposent d’une bonne exposition aux rayons du soleil. 

Parmi nos meilleurs conseils pour optimiser la production de votre installation

  1. orienter vos panneaux plein sud ;
  2. éviter toute ombre sur les panneaux solaires ;
  3. incliner l’installation de 30° jusqu’à 45°.

De ce fait, dans le nord du pays, les toitures profitent d’une inclinaison parfaite, comparé au sud. Ainsi, vous profitez d’une compensation concernant le point positif du climat présent dans le sud. 

La rentabilité des panneaux solaires dans le nord de la France

En outre, pour vous assurer de la rentabilité de votre installation, vous pourrez demander à l’entreprise engagée une étude de votre terrain. Cela permettra de faire une estimation du rendement de l’installation, selon l’orientation adéquate et les spécificités du terrain.

Quel est le fonctionnement des panneaux solaires ?

Pour comprendre comment fonctionne un panneau solaire, il est nécessaire de connaître son contenu. Ainsi, le matériel indispensable pour un kit solaire est l’onduleur, des panneaux solaires, le système de supervision ainsi que le câblage électrique. 

Il faut savoir que le contrôle du système de supervision peut se faire à travers une tablette, votre téléphone ou encore un ordinateur. 

Il faut savoir que certains kits solaires sont équipés d’une batterie de stockage, en option. 

En outre, la production de l’électricité passe par 4 étapes principales. Tout d’abord, il est important de réaliser que plusieurs cellules de silicium composent chaque panneau solaire. Ces derniers sont les responsables du captage de la lumière solaire. Suite à cela, le silicium, qui est un excellent semi-conducteur, se transforme en courant électrique de type continue. 

le fonctionnement des panneaux solaires

Ensuite, l’onduleur reçoit l’électricité pour la convertir en courant alternatif, essentiel à l’alimentation de la maison. 

La troisième étape sera le stockage du surplus de production au sein de la batterie solaire de recharge. Ce qui vous permettra de la restituer en cas de besoin. 

Enfin, la dernière étape concerne le raccord entre le réseau public et la maison. Ainsi, si vous consommez plus que ce que les panneaux solaires ne produisent, vous pourrez profiter du réseau. Cela fonctionne aussi dans le sens contraire. Ainsi, si votre installation produit plus que ce dont vous avez besoin, le surplus est transféré dans le réseau.

Quels sont les avantages de l’installation de panneaux photovoltaïques à la maison ?

Afin de profiter d’une électricité verte, il est nécessaire de faire usage d’un anneau solaire chez vous. En effet, d’un côté, vous participez à l’amélioration de la source d’énergie qui compose le réseau électrique en France. Grâce à l’injection de votre surplus et la revente. D’un autre côté, vous éviter de consommer de l’électricité produite avec une énergie nucléaire et vous opter pour l’auto-consommation d’une énergie renouvelable. ce qui permettra de réduire considérablement votre facture energétique.

Vous participez à développer des énergies propres. Ce qui est bénéfique pour l’écologie, mais aussi pour votre portefeuille. Puisque, l’électricité que vous consommez est gratuite et vient de la lumière solaire. 

Quel est le coût d’une installation photovoltaïque ?

Comme expliqué précédemment, l’investissement dans les panneaux photovoltaïque présente de nombreux avantages. Cependant, avant de passer le pas, il sera nécessaire de se renseigner sur le coût de ce projet.

Il faut savoir que lors de la demande d’un devis, les prix qui sont communiqués comprennent généralement le coût de : 

  • panneaux solaires ;
  • logiciel de suivie ;
  • micro-onduleurs ;
  • installation de surimposition ;
  • mise en oeuvre ;
  • démarches administratives ;
  • garanties pièces ;
  • raccordement.

Il est conseillé de toujours recourir à un professionnel RGE pour installer vos panneaux solaires. 

le coût d’une installation photovoltaïque

Les frais en autoconsommation

Dans le cas d’une autoconsommation, le prix d’une installation de panneaux solaire diffère selon la puissance. Ainsi, pour une installation de 3kWc, le coût sera à partir de 7 000 euros. Tandis que pour une installation de 6 kWc, le coût sera à partir de 12 200 euros. Enfin, pour une installation de 9 kWc, le coût sera à partir de 16 850 euros. 

Cependant, vous devez réaliser que ces prix peuvent varier selon les régions. Néanmoins, les propriétaires peuvent bénéficier de subventions de l’État pour les installations en autoconsommation. En effet, chaque propriétaire pourra profiter du tarif d’acquisition de votre surplus ainsi que de la prime à l’autoconsommation. Par conséquent, vous pourrez profiter de l’installation pour un prix plus bas. 

Les frais en vente totale

Dans ce cas, toute la production photovoltaïque sera vendue à EDF. Ainsi, vous profitez d’un prix de base similaire. Cependant, le prix de raccordement est plus important. Sans oublier que les propriétaires n’auront pas droit à la prime.

Les éventuels surcoûts

Il est possible que des surcoûts vous soient facturés, en fonction du type de pose ou des spécificités de la maison. Cela se produit généralement lorsque le propriétaire désire mettre en place des panneaux au niveau de différents pans de toit. 

Comme des surcoûts sont aussi appliqués sur les logements ayant plusieurs étages. 

Il ne faut pas oublier aussi que le matériau qui compose votre toit a une grande influence. Ainsi, des surcoûts sont de mise pour les toits en bac acier, en ardoise, etc. 

Les équipements à intégrer dans votre installation photovoltaïque et leur prix

Maintenant que vous avez pris connaissance du prix d’une installation photovoltaïque de base dans un bâtiment, vous pourrez vous intéresser aux équipements qu’il est possible d’y adjoindre et leur prix. 

La batterie photovoltaïque

Dans certains cas, vous pouvez ne consommer qu’une partie de l’énergie que produit vos panneaux solaires. Ainsi, pour le surplus, il faudra penser à son stockage. Pour ce faire, vous pourrez opter pour l’achat de batteries. Cependant, il faut savoir qu’elles sont assez coûteuses. En effet, chaque kWh peut coûter jusqu’à 1 000 euros

Le kit domotique

Pour profiter d’une centralisation du contrôle de l’ensemble des appareils électroniques qui composent votre logement, vous pourrez faire usage de la domotique. Ainsi, vous pourrez mettre en marche les consommateurs à distance au moment où les panneaux solaires sont dans leur processus de production. Ce qui vous permettra de faire d’importantes économies. 

Lors de l’achat d’un kit domotique, vous pourrez profiter de diverses prises intelligentes, mais aussi d’un boîtier de contrôle. Afin de profiter de ce pack, vous devrez investir en moyenne 2 000 euros.

Le kit domotique

Quel est le prix d’un kit solaire ?

Il est important de différencier une installation solaire classique, d’un kit solaire. Même si elle présente d’importantes similarités. En effet, dans un kit solaire, vous pourrez trouver un onduleur de chaîne, divers panneaux solaires, un coffret de protection, plusieurs câbles ainsi qu’une batterie, voire plusieurs. 

Le principal avantage d’un kit solaire est la possibilité de l’installer soi-même, que ce soit au sol ou sur votre toit. 

En outre, il faut savoir qu’il est possible de répartir les kit solaire en deux catégories distinctes. D’un côté, on retrouve l’autoconsommation avec injection qui consiste à consommer vous-même, mais aussi à injecter l’électricité que produisent vos panneaux solaires dans le réseau. D’un autre côté, il y a l’autonomie qui consiste à consommer toute l’électricité que produisent les panneaux solaires. Par conséquent, il sera nécessaire de décharger la partie non consommée dans des batteries adaptées. 

Quel est le prix d’achat d’un kit solaire ?

en moyenne, le prix d’un kit solaire doté d’une puissance de 3 kWc est à partir de 4 500 euros. Il faut savoir que ce coût intègre le prix du matériel et des systèmes de fixations. 

Cependant, il ne faudra pas oublier d’intégrer, lors du calcul du budget, le prix des démarches administratives qui peut dépasser les 200 euros. 

Par contre, pour 600 euros, vous pourrez solliciter l’aide d’un professionnel RGE.

le prix d’achat d’un kit solaire

Les aides pour la mise en place des panneaux solaires

Une fois que vous avez déterminé le type d’installation qui convient à votre budget, il faudra se renseigner sur les potentiels aides disponibles. 

La prime à l’autoconsommation

C’est une prime qui a été mise en place en 2017 pour inciter les professionnels ainsi que les particuliers à opter pour l’autoconsommation ainsi qu’au solaire. Ainsi, EDF OA la verse chaque année pour les propriétaires ayant une installation solaire. Cependant, il faut savoir que le montant dont vous pourrez bénéficier est déterminé en fonction de la puissance des panneaux solaires (kWc). Ainsi, pour une installation ayant une puissance inférieure ou égale à 3 kWc, la prime est de 500 euros. Ensuite, pour une installation ayant une puissance inférieure ou égale à 9 kWc, la prime est de 370 euros. Tandis que pour une installation ayant une puissance inférieure ou égale à 36 kWc, la prime est de 210 euros. Enfin, pour une installation ayant une puissance inférieure ou égale à 100 kWc, la prime est de 110 euros. 

Néanmoins, vous devrez vous renseigner sur l’éligibilité de votre cas à cette prime à la consommation. Ainsi, il faudra impérativement opter pour l’autoconsommation, accompagnée de la vente en surplus. De plus, la seconde condition concerne le professionnel : il faudra faire appel à un professionnel RGE. Enfin, la dernière condition concerne le lieu d’installation : pergola ou toiture.

La prime à l’autoconsommation

Le tarif de rachat subventionné

Dans le cas d’une autoconsommation, les tarifs de rachat subventionnés différent à chaque trimestre. En effet, c’est la commission de régulation de l’énergie qui les détermine. Pour une puissance inférieure ou égale à 9 kWc, le tarif de rachat est de 0.13 euro par kWh. Tandis que pour une puissance inférieure ou égale à 100 kWc, le tarif de rachat est de 0.07 euro par kWh.

En outre, en vente totale, les prix diffèrent. Par exemple, pour une puissance inférieure ou égale à 3 kWc est de 0.2349 euro.

More articles

Latest article