14.8 C
Paris
jeudi, mai 30, 2024

Comment les employeurs évaluent les candidats à travers leurs profils sur les réseaux sociaux ?

Must read

Le recrutement est un processus épuisant et chronophage. Du lancement de l’offre
jusqu’au choix final du candidat en passant par la programmation des entretiens, vous pouvez banalement compter plusieurs semaines voire des mois.
Heureusement, il existe certaines astuces pour accélérer le processus. L’une des
plus efficace est l’évaluation des candidats à travers leurs profils sur les réseaux
sociaux. Découvrez dans cet article comment les recruteurs s’y prennent.

Vérification des expériences professionnelles passées

Pour évaluer les candidats à partir de leurs profils sur les réseaux sociaux, les
employeurs vérifient d’abord leurs informations professionnelles. Cette étape est
cruciale, car elle permet de confirmer les détails clés fournis dans le CV d’un
candidat.

Les recruteurs examinent généralement la section « Expérience » sur les profils
LinkedIn ou les informations similaires sur d’autres réseaux. Ils vérifient les titres
de poste, les dates d’emploi et les descriptions des responsabilités pour voir si elles correspondent à ce qui a été déclaré lors des entretiens.

Tout écart substantiel entre le CV et le profil en ligne peut être un signal d’alarme pour les recruteurs. De plus, ces derniers recherchent des preuves de réalisations professionnelles. Ils examinent les publications ou les mises à jour partagées par le candidat pour voir s’il y a des exemples de projets réussis, de récompenses ou de recommandations. Selon une étude ExpressVPN, ces petits détails constituent des éléments de preuve pouvant renforcer la crédibilité du candidat et confirmer son expertise.

Vérification des expériences professionnelles passées

Évaluation de la correspondance entre le profil du candidat et la culture de l’entreprise

Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises recrutent des personnes sur la base de
leur « aptitude » et non plus seulement de leur expérience professionnelle. Les employeurs se rendent compte que le recrutement d’une mauvaise personne peut complètement perturber la dynamique d’une équipe, causer des problèmes et ainsi affecter l’entreprise.
Pour cela, ils se chargent de bien évaluer la correspondance du candidat avec la culture de l’entreprise. Cette étape commence par un scrutage attentif des posts, commentaires et partages sur les réseaux sociaux, ceci afin de repérer des indices
sur les valeurs personnelles.
Les recruteurs cherchent des alignements entre ces valeurs et celles de l’entreprise.
Par exemple, si la structure met en avant la diversité et l’inclusion, un candidat partageant régulièrement du contenu lié à ces sujets montrera un intérêt pour ces
valeurs.
Par ailleurs, les interactions en ligne du candidat peuvent donner un aperçu de ses compétences sociales. Les recruteurs cherchent des preuves de respect, de diplomatie et de professionnalisme dans les échanges en ligne. Des comportements inappropriés ou agressifs peuvent être un signal d’alarme.

Vérification de la réputation du candidat

Un dernier point très souvent vérifié par les recruteurs est la réputation du candidat.
Lorsqu’ils évaluent ce paramètre, ils se penchent d’abord sur les médias sociaux, tels que Facebook, Twitter et Instagram. Les employeurs cherchent des signes de
comportement inapproprié et de langage offensant.

Il s’agit notamment des expressions négatives sur les anciens employeurs ou collègues. Exprimer des préjugés ou de l’aversion pour certains types de personnes, de cultures, de religions, de sexualités ou de genres est également discriminatoire.

Vérification de la réputation du candidat

En somme, les profils des réseaux sociaux constituent de grosses banques d’informations pouvant jouer en la faveur d’un candidat comme en sa défaveur lors d’un processus de recrutement. Pour maximiser sa chance lors d’une embauche, il est donc important de créer son profil en fournissant de vraies informations.

More articles

Latest article