6.1 C
Paris
dimanche, novembre 27, 2022

Qu’est-ce qu’un sinistre en assurance habitation ?

Must read

L’assurance habitation est une obligation sur tout occupant, propriétaire ou locataire, d’un logement. Afin d’y souscrire, l’assureur demandera un ensemble de documents. À travers eux, il pourra vous proposer le contrat d’assurance habitation le plus adapté à votre situation. Il faut savoir qu’un contrat d’assurance habitation permet de vous protéger, ainsi que les tiers, de divers sinistres. En effet, un sinistre est une catastrophe, technologique, naturelle ou humaine, qui engendre des pertes soit matérielles ou humaines. Dans cet article, on vous explique ce qu’est un sinistre en assurance habitation. 

Le sinistre en assurance habitation

Selon la loi, le sinistre en assurance habitation est tout événement imprévu qui est inclus dans un contrat d’assurance. Et, qui permet au souscripteur de jouir d’une garantie lorsque cet événement se produit, au cours de la période de légitimité du contrat d’assurance habitation. Par conséquent, si un événement, répertorié dans le contrat d’assurance, cause des dommages ou des dégâts sur un logement, ou un tiers, le propriétaire percevra une indemnisation de la part de son assureur.

Il faut savoir que votre contrat d’assurance peut inclure plusieurs garanties. En effet, en fonction du type contrat d’assurance (responsabilité civile, intermédiaire ou multirisque), il vous sera possible d’être couvert pour les risques de sinistres :

  • Dégât des eaux ;
  • Incendie ;
  • Cambriolage et Vol ;
  • Catastrophe naturelle (tempête, inondation …) ;
  • Bris de glace ;
  • Catastrophes technologiques ;
  • Dommages électriques.

Néanmoins, il faut savoir que cette liste n’est pas exhaustive. 

Les sinistres inclus dans un contrat d'assurance habitation
Les sinistres inclus dans un contrat d’assurance habitation

Comment déclarer un sinistre à votre assureur habitation ?

Les assurances ont mis en place des délais spécifiques pour la déclaration des sinistres touchant un logement. En effet, que ce soit le locataire ou le propriétaire, chaque type de sinistre a un délai imparti. Pour un incendie ou un dégât des eaux, les assureurs octroient 5 jours ouvrés pour le locataire. Par contre, un délai de 2 jours ouvrés uniquement est donné pour un sinistre de type vol. En outre, les assurances donnent 10 jours ouvrés pour une catastrophe naturelle (inondation, tempête, grêle) pi technologique. Si ce délai est dépassé, le propriétaire ne pourra pas recevoir une indemnisation ou un remboursement.

Pour la déclaration d’un sinistre, la première étape est d’appeler votre assureur pour lui signaler le sinistre. Il est indispensable de n’effectuer aucune réparation des dommages dans le logement. L’assureur pourra ensuite vous indiquer si votre contrat habitation inclut le sinistre déclaré. Si c’est le cas, vous devrez rédiger une lettre de déclaration pour relater le sinistre auquel votre habitation a été exposée. Envoyez-la en recommandé avec accusé de réception. 

Il faut savoir qu’en cas de cambriolage ou de vol, une déclaration doit également être déposée dans un commissariat. Après cela, vous devrez envoyer à votre assurance le justificatif du dépôt de plainte

En outre, en cas de catastrophes naturelles pris en charge par votre assurance habitation, il est essentiel qu’un arrêté ministériel soit publié pour pouvoir réaliser une déclaration. Néanmoins, pour la tempête, un justificatif donné par un centre météorologique sera suffisant.

Votre assurance vous enverra un expert indépendant. Dans le but d’estimer le niveau des dégâts et le montant des réparations. Une fois l’expertise finalisée, vous pourrez engager un professionnel pour réaliser la remise en état de votre logement. Vous percevrez ensuite un remboursement du montant dépensé. 

More articles

Latest article