6.1 C
Paris
dimanche, novembre 27, 2022

Quelles sont les différentes formes de portage salarial ?

Must read

Au niveau de l’hexagone, on dénombre plus de 90 000 personnes exerçant leur activité en freelance grâce au portage salarial. L’évolution de ce type d’emploi a permis l’optimisation du secteur du travail indépendant. En effet, il ne cesse de séduire les salariés indépendants qui cherchent un moyen agile, facile et fiable pour entamer leur projet, sans avoir à passer par la création ou la gestion d’une entreprise. De ce fait, le portage salarial combine l’avantage du salarié vis-à -vis de la protection sociale et l’avantage de l’entrepreneur concernant sa liberté. Par conséquent, ce type d’emploi représente l’alternative parfaite pour commencer une activité en ayant les avantages du statut d’employé ordinaire. Dans cet article, vous pourrez prendre connaissance des différentes formes de portage salarial.

Qu’est-ce que le portage salarial ? 

Le portage salarial peut être défini comme étant un contrat établi pour régir une relation tripartite qui concerne à la fois :

  • Le salarié porté ;
  • L’entreprise de portage salarial ;
  • La société cliente. 

Ce statut est différent des autres par sa conciliation entre l’indépendance et le salariat

Il faut savoir que son cadre légal est apparu, en France, au cours de l’année 1970, avec la mise en place de lois, de discussions, d’ordonnances ainsi que d’accords. Mais ce ne sera qu’en juin 2008, qu’une définition précise du portage salarial va être introduite dans le Code du Travail. Elle spécifie que le portage salarial est la convention de toutes les relations contractuelles coordonnées entre une société de portage, un salarié porté et les clients impliquant pour le consultant indépendant la rémunération de ses missions, et le régime salarial chez le client à travers la société de portage. 

Le cadre légal du portage salarial
Le cadre légal du portage salarial

Les différentes formes de portage salarial

Lorsqu’un propriétaire désire intégrer une société de portage, trois contrats encadrent la relation contractuelle. En effet, il sera soumis à :

  1. Un contrat de travail est établi entre le consultant indépendant et l’entreprise de portage salarial. Dans ce cas, les portés ont la possibilité de choisir entre être cadre ou pas, et travail à temps partiel ou plein.
  2. Un contrat commercial concerne le client proposant une mission et l’entreprise de portage salarial. C’est dans ce contrat que les négociations des clauses d’un contrat sont mises en place par la société de portage. En effet, elle fixe la durée du contrat, les honoraires ainsi que les dispositions d’intervention pour les missions.
  3. Une convention de portage est mise en place par la société de portage salariale pour assurer la transparence de sa relation avec les portés. Cette convention ancre le cadre relationnel de service avec le consultant indépendant.
Les contrats à signer pour intégrer une société de portage salarial
Les contrats à signer pour intégrer une société de portage salarial

En outre, les entreprises de portages proposent aux professionnels indépendants deux types de contrat :

Un contrat CDI

Ce type de contrat est conseillé pour les personnes ayant un portefeuille clients très variés. Ainsi que pour les professionnels dont la mission est constamment renouvelée. 

Un contrat CDD

En portage salarial, recourir au contrat CDD signifie que l’entrepreneur indépendant ne peut le renouveler que deux fois. Et, le contrat ne peut durer plus d’un an et six mois. Au-delà de cette période, il est possible de le renouveler, mais en basculant vers un contrat CDI. 

La mise en place d’un contrat CDD est plus avantageux pour les salariés indépendants qui ont une mission auprès d’une entreprise cliente professionnelle, avec une durée précise. 

En conclusion, le CDI offre plus de liberté au professionnel indépendant qu’un contrat CDD en portage salarial. 

Le salaire d’un porté salarié

Le chiffre d’affaires d’un porté salarié est mensuellement réformé en rémunération nette. Afin de le calculer, l’entreprise de portage salarial retient un pourcentage, de 5 à 10%, de chiffre d’affaires des portés pour les frais de gestion. Mais également pour les provisions, tels que :

  • Fin de contrat ;
  • Réserve financière ;
  • Congés payés.

De ce fait, la rémunération est alors la somme salariale qui se divise entre l’impôt sur le revenu, les cotisations sociales ainsi que le Net à payer.

Par conséquent, le consultant indépendant à la moitié du chiffre d’affaires, sans taxes, comme salaire net moyen.

À qui convient la prestation de portage salarial ? 

Le portage salarial a divers avantages et inconvénients. Face à cela, certains profils sont plus amenés à réussir dans ce domaine que d’autres. Néanmoins, il faut savoir qu’il n’y a pas de profil à proprement parler, mais plutôt des situations. En effet, fournir ses prestations et ses services en tant que consultant indépendant convient plus aux cadres ayant de l’expérience. Car, de cette manière, ils pourront jouir d’une flexibilité et d’une autonomie plus considérable.

Les profils qui correspondent au secteur du portage salarial
Les profils qui correspondent au secteur du portage salarial

Le portage salarial peut aussi être intéressant pour un entrepreneur voulant entamer un projet de création d’entreprise. De cette façon, ils ont la possibilité de réaliser des simulations ainsi que des tests, avant la validation de leur projet. 

Néanmoins, le portage salarial présente des risques assez conséquents pour les professionnels ignorant certains aspects de cette activité. Par exemple, il y a le risque d’impayé si l’entreprise de portage choisi n’a pas souscrit à une assurance. Dans ce cas, vous pourriez vous retrouver au chômage. Il faut savoir également que les salariés portés peuvent rester de longues périodes sans rémunération en cas d’absence de missions. Ce qui peut conduire pareillement au chômage. Nous pouvons aussi citer le risque juridique qui met en péril votre sécurité, dans le cas d’une mauvaise rédaction de contrat. 

Les métiers compatibles avec le portage salarial

Avant de vous lancer dans une telle activité, il est indispensable de garantir votre sécurité. Pour ce faire, vous pourrez vous renseigner sur les métiers montrant le pourcentage de réussite le plus élevé dans le domaine du portage salarial. 

En France, on dénombre au moins 750 professions qui ont la possibilité d’exercer en tant que salariés. La majorité exercent en ligne, comme le consultant informatique. En effet, de nombreux professionnels choisissent l’informatique pour le portage salarial. 

Mais d’autres métiers sont également concernés, du moment qu’ils proposent uniquement des prestations de services de nature intellectuelles. Face à cela, les ingénieurs, les chefs de projet, les conseillers en management, les entraîneurs ainsi que les experts des métiers en ligne peuvent proposer leur prestation. Tandis que, les métiers libéraux ainsi que les services à la personne ne sont pas concernés. 

More articles

Latest article