6.1 C
Paris
dimanche, novembre 27, 2022

Qu’est-ce qu’un micro crédit ?

Must read

Le microcrédit est un crédit destiné au financement de projets des personnes généralement exclues du système bancaire classique. Née dans les pays en développement, cette solution de financement s’est étendue au fil des années vers les PME et PPTE. Ainsi, le microcrédit se décline en deux options : le microcrédit personnel et le microcrédit professionnel. Quelle que soit l’option, les montants accordés sont modestes et à taux réduit. L’obtention de ce financement est bien évidemment soumise à certaines conditions. Voici un petit tour d’horizon pour tout savoir sur la question du microcrédit.

Définition de micro crédit

Le microcrédit représente un moyen de financement permettant aux emprunteurs exclus du réseau bancaire traditionnel de bénéficier d’un financement pour réaliser leur projet personnel. Ainsi, comme l’indique si bien son nom, il s’agit d’un petit montant octroyé aux personnes concernées. Pour avoir des informations plus approfondies à ce sujet, vous pouvez consulter ce guide credit.banque.com qui constitue une référence en la matière. De façon concrète, il faut notifier que le montant accordé à un emprunteur varie entre 300 et 5000 euros.

Lorsqu’il s’agit d’un prêt dans l’optique de créer une entreprise, ce montant peut toutefois aller jusqu’à 25 000 euros. À cet effet, il faudra s’adresser à des réseaux spécialisés tels que France Active, Initiative France ou ADIE afin de profiter du micro crédit professionnel. De façon spécifique, les personnes éligibles pour ce type de financement sont les étudiants, les salariés en contrat précaire. À ces derniers, s’ajoutent aussi les personnes âgées et les bénéficiaires des minimas sociaux.

Tout comme un crédit normal, le remboursement du microcrédit se fait de façon mensuelle avec des intérêts. En parlant du taux d’intérêt, il est généralement compris entre 1 et 4,5 %. La totalité du crédit est complètement remboursée suivant une durée de 6 mois à 4 ans.

Les types de microcrédit

MICRO FINANCEMENT

Comme énoncé plus haut, il existe deux types de microcrédit en France. Le microcrédit professionnel et le microcrédit personnel.

Microcrédit professionnel

Le microcrédit professionnel vise à financer la création ou le développement d’une activité professionnelle génératrice de revenus, quel que soit le domaine d’activité. Ce type de financement cible particulièrement les personnes porteuses de projets personnels, mais disposant d’un faible revenu. Si vous souhaitez obtenir un microcrédit professionnel, un certain nombre de conditions sont requises :

  • L’entreprise doit avoir au minimum 5 ans d’existence ou doit être en cours de création ;
  • Le microcrédit professionnel ne doit uniquement être sollicité qu’après échec de l’obtention d’un crédit bancaire ;
  • Le plafond de financement doit être limité à 10 000 euros ;
  • Une personne doit obligatoirement se porter garante de 50 % du montant octroyé.

Rappelons par ailleurs que le délai de remboursement du microcrédit est compris entre 6 mois et 4 ans.

Microcrédit personnel

Destiné aux personnes coupées d’accès au réseau bancaire traditionnel, le microcrédit personnel permet de financer un projet personnel. Cela se manifeste généralement par l’acquisition de services et de biens. Le but étant d’améliorer les conditions de vie de l’initiateur du projet et de sa famille. De façon pratique, ce type de financement est en mesure de faciliter la réinsertion professionnelle de la personne concernée. Le microcrédit personnel peut en outre servir à payer une formation professionnelle pouvant aboutir à un changement de métier. Au nombre des projets couverts par le microcrédit personnel, on retrouve :

  • L’acquisition d’un véhicule personnel ;
  • L’acquisition d’un bien pouvant favoriser l’accès à l’emploi comme un ordinateur ;
  • Le financement d’une formation professionnelle ;
  • L’acquisition d’équipement pour le logement.

Par ailleurs, il faut souligner que le microcrédit personnel ne peut en aucun cas être utilisé dans le but de rembourser d’autres dettes. De même, il ne peut être contracté dans l’optique de payer le loyer ou les factures.

Le réseau d’accompagnement social proposant des offres de microcrédit

Pour bénéficier d’un microcrédit, il est important de faire appel à un réseau d’accompagnement social. En plus de vous aider à établir votre dossier, il vous accompagne durant toute la durée du remboursement du microcrédit. De façon générale, un réseau d’accompagnement social peut être une maison pour l’emploi, un centre communal ou encore une organisation spécialisée. En France, de nombreuses associations sont reconnues pour ce rôle d’accompagnateur. Il s’agit entre autres de l’ADIE, des Restos du cœur ou encore du Secours Catholique.

L’association pour le droit et l’initiative économique (ADIE) se charge de l’accompagnement des personnes qui rencontrent des difficultés dans la création de leur projet. Concrètement, depuis 1988, cette association finance et accompagne les entreprises créées par des allocataires de minima sociaux ou par des chômeurs. Par la suite, elle propose à ces derniers un suivi professionnel dans leur démarche afin d’augmenter les chances de développement de l’activité créée. Les taux d’intérêt proposés par l’ADIE sont de 7,53 %.

En dehors de ce dernier, les Restos du cœur font partie également des associations qui accompagnent et accordent des microcrédits aux personnes qui éprouvent des difficultés à gérer leur budget. En plus d’œuvrer dans plusieurs autres activités sociales, cette association propose notamment son aide au porteur afin de constituer son dossier (formation, accès au logement, aide à la mobilité). Enfin, les Restos du cœur jouent le rôle d’intermédiaire entre les banques partenaires.

Le Secours Catholique est également réputé dans l’octroi de microcrédits personnels et professionnels. Cette association propose de même un accompagnement aux personnes en situation financière précaire. Le but est de faciliter l’insertion professionnelle ou alors la création de l’auto-emploi. Par ailleurs, le Secours Catholique dispose d’un réseau solidaire de garages. Toute personne intéressée peut alors faire réparer son véhicule à des prix moins onéreux.

More articles

Latest article