14.8 C
Paris
jeudi, mai 30, 2024

Comment le Luxembourg participe au développement des FinTech ?

Must read

L’écosystème FinTech du Luxembourg est connu pour son innovation et son engagement pour la création de solutions répondant aux exigences de l’industrie financière à l’échelle mondiale. Le gouvernement de son côté joue un rôle de premier plan en apportant son soutien à la croissance dynamique de ce secteur à travers une série d’initiatives.

Découvrez ces actions !

Cadre réglementaire tourné vers l’avenir

La mise en place d’un cadre réglementaire pour la blockchain luxembourg est l’une des premières dispositions prises par le gouvernement pour soutenir le secteur des FinTech. Cette initiative a permis aux sociétés d’avoir la certitude dont elles ont besoin pour investir et développer de nouvelles offres.

De multiples illustrations concrètes démontrent l’engagement du gouvernement luxembourgeois à positionner le pays en tant que leader mondial de l’innovation en matière de FinTech. On note notamment la promulgation en 2013 de la loi sur le crowdfunding, l’une des premières de ce type au monde.

Celle-ci fournit un cadre clair et concis aux plateformes de crowdfunding pour opérer au Luxembourg. La législation luxembourgeoise sur les gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs adoptée en 2013 s’inscrit aussi dans la démarche de soutien aux FinTech.

Elle est favorable aux sociétés intervenant dans ce secteur, en leur permettant d’établir et de gérer des fonds d’investissement alternatifs au Luxembourg. Le gouvernement a également voté une loi en faveur de la titrisation en 2015 qui instaure un environnement souple et efficace pour cette pratique financière.

Il a aussi introduit, en 2019, une législation sur les services financiers numériques (DFS) afin d’encadrer l’émission, la distribution et le service des actifs numériques. Cette loi est l’une des plus complètes au monde.

Soutien financier

Le gouvernement luxembourgeois a par ailleurs mis en place une série d’incitations financières visant à accompagner les entreprises du secteur de la FinTech. Des subventions telles que la FinTech Regulatory Sandbox Grant et la FinTech Competence Center Grant ont notamment été octroyées.

Ces allègements fiscaux aident les entreprises dans le financement de leurs activités de recherche et développement, le recrutement du personnel ainsi que dans la commercialisation de leurs offres. Il convient aussi de souligner que la Chambre de commerce du Luxembourg propose des avantages aux FinTech.

Ceux-ci permettent aux entreprises de réduire leur charge fiscale et de réinvestir leurs économies dans le développement de leurs activités. Parallèlement, le gouvernement co-investit dans les startups FinTech par le biais de sa branche de capital-risque, le Luxembourg Future Fund.

Cette collaboration offre aux jeunes entreprises l’accès au capital nécessaire pour soutenir leur croissance et l’expansion de leurs opérations.

Partenariats public-privé

Le gouvernement du Luxembourg a instauré une série de partenariats public-privé visant à stimuler l’essor du secteur de la technologie financière (FinTech). Ces collaborations réunissent les acteurs du gouvernement, du secteur privé et du monde universitaire.

Les partenariats public-privé sont un moyen efficace d’exploiter les ressources et l’expertise des différentes parties prenantes. Le gouvernement fournit un financement et un soutien réglementaire, tandis que le secteur privé apporte son savoir-faire et son accès au marché.

Le monde universitaire, quant à lui, fournit un précieux soutien en matière de recherche et de développement. Le Luxembourg dispose par ailleurs d’un écosystème favorable au développement des entreprises FinTech.

L’engagement du gouvernement luxembourgeois en faveur de la croissance du secteur FinTech se manifeste de diverses manières, notamment par la mise en place d’un cadre réglementaire axé sur l’avenir, l’octroi de soutien financier et la conclusion de partenariats public-privé.

 

 

More articles

Latest article